Lac de Toktogoul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lac de Toktogoul
image
Administration
Pays Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan
Province Djalalabad
Géographie
Coordonnées 41° 48′ 23″ nord, 72° 52′ 27″ est
Type Lac artificiel
Superficie 284 km2
Longueur 65 km
Largeur 12 km
Profondeur
 · Moyenne
 
215 m
Volume 195 km3
Hydrographie
Émissaire(s) Naryn

Géolocalisation sur la carte : Asie

(Voir situation sur carte : Asie)
Lac de Toktogoul

Géolocalisation sur la carte : Kirghizistan

(Voir situation sur carte : Kirghizistan)
Lac de Toktogoul

Le lac de Toktogoul est un lac artificiel du Kirghizistan rempli dans les années 1970 à l'époque de l'Union soviétique grâce à la construction du barrage du même nom, et du barrage de Kourpsaï. Il se trouve dans la province de Djalalabad qui limite le nord-est de la vallée de Ferghana en contrebas des monts Ferghana.

Le 22 juillet 2010, le volume d'eau était de 18 milliards 207 millions de mètres cubes. Le lac comprend deux centrales hydroélectriques, celle du barrage de Toktogoul (1200 MW) à l'est et celle du barrage de Kourpsaï (800 MW) au sud.

La construction a duré dix ans et a été achevé à la mi-1970. Le remplissage a commencé en 1973.

Relation avec les pays voisins[modifier | modifier le code]

La autorités de Bichkek (capitale du Kirghizistan) font régulièrement l'objet de plaintes de la part des pays voisins en aval du Naryn qui dépendent de ses eaux pour l'irrigation et l'électricité. En effet l'Ouzbékistan et le Kazakhstan estiment qu'il n'y pas assez d'eau l'été et trop d'eau en hiver provoquant des inondations. Les conflits avec ces pays ne cessent d'empirer et se greffent sur des conflits interethniques, comme ceux de juin 2010 entre Kirghizes et Ouzbeks qui provoquèrent la mort de centaines d'Ouzbeks et leur fuite du pays[pas clair].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]