Tanikaze Kajinosuke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tanikaze Kajinosuke est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Tanikaze, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).

Tanikaze Kajinosuke
谷風梶之助
image illustrative de l’article Tanikaze Kajinosuke
Contexte général
Sport Sumo
Période active Avril 1769 - Février 1795
Biographie
Nationalité sportive Drapeau du Japon Japon
Naissance
Lieu de naissance Sendai
Décès (à 44 ans)
Taille 1,89 m
Poids de forme 169 kg
Club Écurie Isenoumi (en)

Tanikaze Kajinosuke (谷風梶之助?) () est un lutteur sumo officiellement reconnu comme le 4e yokozuna et le premier à recevoir ce titre de son vivant. Il devient très célèbre et remporte 21 tournois. Il est également l'entraîneur de Raiden Tameimon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Sendai sous le nom de Yoshiro, il fait ses débuts dans le sumo à 19 ans. Mesurant 1,89 m pour 169 kg, il est particulièrement imposant comparé aux Japonais de l'époque[1].

Durant cette période, les hommes de la région dotés d'un grand physique sont très demandés pour devenir lutteur sumo. Faisant leurs débuts en tant que kanban ou ōzeki « invité », leurs carrières sont dans la plupart des cas plutôt courtes. C'est ainsi que Tanikaze, en raison de sa grande taille, débute en 1769. Il choisit cependant de rester actif dans le sumo et est par la suite promu au vrai rang d'ōzeki en mars 1781. D'octobre 1777 à février 1786, il ne perd qu'un seul combat, contre Onogawa Kisaburō en février 1782. Il établit la plus longue série de victoires consécutives avec 63 combats gagnés d'affilée[2]. Ce record reste invaincu pendant environ 150 ans, jusqu'à Futabayama Sadaji (en) en 1938.

Yokozuna[modifier | modifier le code]

Le , il devient l'un des deux premiers lutteurs sumo à être autorisé à effectuer un yokozuna dohyō-iri (une entrée spéciale sur le ring très cérémonielle réservée aux seuls yokozuna, plutôt que d'entrer comme membre du défilé des meilleurs lutteurs). Lui et Onogawa sont honorés simultanément d'un rang spécial appelé yokozuna cette même année. Officiellement, il est le 4e yokozuna dans l'histoire du sumo. Cependant, comme les trois premiers (voir liste des Yokozuna), s'ils ont vraiment existé, reçoivent ce rang à titre posthume, il est l'un des deux premiers vrais tenants du titre[3].

Il est toujours en compétition quand il meurt de la grippe à l'âge de 44 ans. Au moment de sa mort, il est en pleine série de 35 victoires consécutives. Dans la première division makuuchi, Tanikaze gagne en tout 258 combats et n'en perd que 14, obtenant un pourcentage de victoire de 94,9%.

Tanikaze est un rikishi (lutteur sumo) très respecté. À la différence des autres lutteurs de l'époque, de nombreuses nishiki-e (gravures) représentations de lui en train de combattre ont survécu jusqu’à nos jours.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • La durée réelle des tournois de l'année de l'époque varie souvent.
  • Les trois premiers tournois de Tanikaze sont faits sous le rang d'ōzeki « invité », voir ci-dessus.
  • Le palmarès de Tanikaze au tournoi du printemps 1776 est inconnu.

Dans le tableau suivant, les cases en vert sont celles des tournois remportés.

- Printemps Hiver
1769 Ōzeki de l'ouest
4–0–3
Ōzeki de l'ouest
0–1–7
1770 Ōzeki de l'ouest
3–0–5
Maegashira de l'ouest #1
7–1
1771 Absence Komusubi de l'ouest #1
5–0
1d 2h
1772 Komusubi de l'ouest #1
6–0–2
Non officiel
Pas de tournoi
1773 Maegashira de l'ouest #1
5–1
1d 1h
Maegashira de l'ouest #1
5–2
1h
1774 Maegashira de l'ouest #1
6–0–2
Non officiel
Komusubi de l'ouest
5–0–1
2d
1775 Komusubi de l'ouest
4–0
Non officiel
Komusubi de l'ouest
5–1–1
2h
1776 Maegashira de l'ouest #1
-
Komusubi de l'ouest
7–0
1nr
Non officiel
1777 Sekiwake de l'ouest
2–1–5
Komusubi de l'ouest
5–1
1d 1h
Non officiel
1778 Sekiwake de l'ouest
9–0–1
Non officiel
Absence
1779 Sekiwake de l'ouest
9–0–1
Non officiel
Sekiwake de l'ouest
9–0–1
1d
Non officiel
1780 Sekiwake de l'ouest
6–0
Non officiel
Sekiwake de l'ouest
8–0
2h
Non officiel
1781 Ōzeki de l'ouest
9–0–1
Non officiel
Sekiwake de l'ouest
9–0–1
Non officiel
1782 Ōzeki de l'ouest
6–1–3
Ōzeki de l'ouest
7–0–1
1h 1nr
Non officiel
1783 Ōzeki de l'ouest
5–0–4
1nr
Non officiel
Ōzeki de l'ouest
8–0–1
1d
Non officiel
1784 Ōzeki de l'ouest
6–0–2
2h
Non officiel
Ōzeki de l'ouest
3–0–7
1785 Pas de tournoi Pas de tournoi
1786 Ōzeki de l'ouest
10–0
Non officiel
Ōzeki de l'ouest
3–1–6
1787 Pas de tournoi en raison des mauvaises récoltes Sekiwake de l'ouest
6–1–1
1d 1h
1788 Sekiwake de l'ouest
7–0–1
1d 1h
Non officiel
Sekiwake de l'ouest
7–0–1
1d 1h
1789 Sekiwake de l'ouest
7–1–1
1d
Sekiwake de l'ouest
6–0–3
1d
1790 Ōzeki de l'ouest
4–0–2
1d 1h 1nr
Ōzeki de l'ouest
7–1–1
1d
1791 Ōzeki de l'ouest
>6–1–2
1nr
Absence
1792 Ōzeki de l'ouest
8–0–2
Non officiel
Ōzeki de l'ouest
3–0
Non officiel
1793 Ōzeki de l'ouest
7–0–2
Non officiel
Ōzeki de l'ouest
5–0–3
2d
1794 Ōzeki de l'ouest
5–0–5
Ōzeki de l'ouest
Retraite
4–0–6

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sharnoff, Lora, Grand Sumo, Weatherhill, (ISBN 0-8348-0283-X)
  2. Consecutive Wins (1757-)
  3. (en) Kuroda, Joe, « Yokozuna Comparison », sumofanmag.com, (consulté le 25 juin 2007)