Tango queer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Deux femmes dansent le tango, carte postale de 1920.
Tango Queer, carte postale de 1920.

Le tango queer est une façon de danser le tango argentin qui ne tient pas compte des rôles hétéronormatifs traditionnels.

Présentation[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, dans le tango, l'homme dominateur mène la danse et la femme soumise se laisse conduire[1]. Dans le tango queer, les danseurs et danseuses ne tiennent pas compte de ces rôles hétéronormatifs, les échangent et peuvent évoluer en couple de même genre[2],[3].

Deux femmes dansent le tango
Deux femmes dansent le tango

Le tango queer est né en Allemagne où un groupe de femmes lesbiennes a organisé le premier festival[4].

En 2014, le couple composé de Germán et Nicolás Filipeli, deux hommes, a atteint pour la première fois la finale du Mondial de Tango de Buenos Aires[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Un tango d'un genre nouveau vient bousculer les codes machos », sur LExpress.fr, (consulté le 22 mars 2021)
  2. « Quand le tango queer vient bousculer les codes machos », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le 22 mars 2021)
  3. Alexandra Parachini, « En Argentine, le tango “queer” casse les codes machistes | Le Quotidien » (consulté le 22 mars 2021)
  4. « ARGENTINE. Le succès des “milongas queer” », sur Courrier international, (consulté le 22 mars 2021)
  5. « Tango et homosexualité, un pas de deux provocant en Argentine », sur TV5MONDE, (consulté le 22 mars 2021)