Tabebuia pallida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le calice du pape[1] (Tabebuia pallida) est un arbre de la famille des Bignoniaceae, originaire d'Amérique tropicale. Il produit des fruits comestibles.

Il est connu sous le nom vernaculaire de poirier-pays ou pwayé (blan) aux Antilles françaises. Il est invasif à La Réunion ou à Maurice[2] où il est localement connu sous le nom de tecoma. On peut admirer des sujets au jardin botanique de Pamplemousses.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • = Bignonia cranalis Krause
  • = Tabebuia dominicensis Urb.
  • = Tabebuia heterophylla dominicensis (Urb.) Stehlé

Description[modifier | modifier le code]

C'est un arbre très proche de Tabebuia heterophylla, distingué généralement de ce dernier par ses feuilles simples ou à trois folioles, ses fleurs rose-mauve presque blanches et sa taille plus élevée[3].

Les deux espèces s'hybrident facilement. Des études génétiques n'ont pas trouvé de différences significatives entre elles[4]. Si elles doivent être fusionnées, le binôme Tabebuia heterophylla aura la priorité.

Écologie[modifier | modifier le code]

C'est un arbre endémique des Petites Antilles.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cirad
  2. FAO
  3. Jacques Fournet, Flore illustrée des phanérogames de Guadeloupe et de Martinique, Gondwana éditions, Cirad,
    Tome 1 (ISBN 2-87614-489-1) ; Tome 2 (ISBN 2-87614-492-1).
  4. Sastre C., Breuil A., Plantes, milieux et paysages des Antilles françaises. Écologie, biologie, identification, protection et usages., Biotope, Mèze,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :