T. Trilby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
T. Trilby
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Marie Thérèse Léontine de MarnyhacVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
Mme Louis Delhaye
Marraine OdetteVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Conjoint
Louis Delhaye (d) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genre artistique
Roman
Distinctions
Liste détaillée
Croix de guerre 1914-1918 ()
Prix Montyon ()
Chevalier de la Légion d'honneur ()
Prix Sobrier-Arnould (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

T. Trilby, pseudonyme de Thérèse de Marnyhac (1875 - 1962) est une femme de lettres française. Elle a aussi utilisé les pseudonymes Mme Louis Delhaye (nom d'alliance) et Marraine Odette.

Elle a écrit des romans pour la jeunesse principalement, entre 1935 à 1961, illustrés par Manon Iessel, ainsi que des romans pour jeunes femmes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née d'un père marchand à Paris, elle a été éduquée de façon stricte. Pendant la Grande Guerre, elle est infirmière de la Croix-Rouge (et recevra la Légion d'Honneur). La guerre terminée, elle poursuivra son activité à la Croix-Rouge et s'occupera de jeunes filles en difficulté.

En 1899, elle épouse Louis Delhaye, un industriel.

D'une nature optimiste et enthousiaste, elle souhaite, par ses écrits, transmettre aux enfants et aux jeunes gens, les valeurs morales qui lui ont été enseignées : admiration de l'armée, esprit colonialiste, proximité avec les Croix-de-Feu, hostilité au Front Populaire (dans Bouboule chez les Croix-de-feu (1936) et dans Bouboule et le Front populaire (1937).)

Deux de ses romans ont été couronnés par l'Académie française : Le retour (prix Montyon en 1920) et En avant. Le petit roi des forains (prix Sobrier-Arnould en 1949)[1].

Depuis 1993, les Éditions du Triomphe ont réédité 35 de ses œuvres[2].

Elle est considérée par Paul Renard comme une « romancière d'extrême droite »[3],[4].

Œuvre[modifier | modifier le code]

(liste exhaustive établie selon la Bibliothèque nationale de France. La date est celle de la première parution)

  • 1903 : Vicieuse
  • 1904 : Flirteuse
  • 1904 : Petites oies blanches
  • 1905 : Sans Dieu
  • 1906 : L'Assistée
  • 1910 : Odette de Lymaille, femme de lettres
  • 1910 : La Petiote
  • 1910 : Printemps perdu
  • 1912 : La Transfuge
  • 1917 : Arlette, jeune fille moderne
  • 1919 : Ninette infirmière
  • 1919 : Le Retour
  • 1921 : Rêve d'amour
  • 1922 : L'Impossible Rédemption
  • 1922 : L'Inutile sacrifice - Collection Stella no 61
  • 1922 : Le Mauvais amour
  • 1924 : Zab et Zabeth
  • 1925 : Le Droit d'aimer
  • 1925 : Jacqueline, ou la Bonne action
  • 1925 : L'Incomprise
  • 1926 : La Roue du moulin - Collection Stella no 144 (1926)
  • 1926 : Monique, poupée française, adapté au cinéma en 1928 sous le titre La Faute de Monique
  • 1927 : Aimer, c'est pardonner
  • 1927 : La Jolie Bêtise
  • 1927 : Bouboule, ou Une cure à Vichy
  • 1928 : Amoureuse espérance
  • 1928 : Marie-Pierre au volant, ou la Grande aventure
  • 1928 : Une toute petite aventure
  • 1929 : Marise, fille de la liberté
  • 1929 : La Petite Parfumeuse
  • 1929 : Princesse de Riviera
  • 1930 : La Vie sentimentale de Mme Noiraude
  • 1931 : Bouboule, dame de la IIIe République
  • 1931 : Jacqueline, ou la Bonne action
  • 1931 : Deux cœurs
  • 1931 : Pantins et marionnettes
  • 1932 : Deux pigeons s'aimaient d'amour tendre
  • 1933 : Tour par amour
  • 1933 : Bouboule en Italie
  • 1933 : Bouboule à Genève
  • 1934 : Furette, ou la Rançon
  • 1935 : Bouboule dans la tourmente
  • 1935 : Fred, ou la Lune de miel
  • 1935 : Lulu le petit roi des forains
  • 1936 : Moineau, la petite libraire
  • 1936 : Bouboule chez les Croix de feu
  • 1936 : Fred, ou l'Amour et ses merveilles
  • 1936 : Dadou gosse de Paris
  • 1937 : Poupoune au pays des navets
  • 1937 : Le Petit Roi malgré lui
  • 1937 : Bouboule et le Front populaire
  • 1938 : Des fleurs et un cœur
  • 1938 : Une sainte, des démons et Kiki
  • 1938 : Titi la Carotte et sa princesse
  • 1939 : D'un palais rose à une mansarde
  • 1939 : L'Exil sans retour
  • 1940 : Coco de France
  • 1941 : La Peur du rêve
  • 1941 : Le Grand Monsieur Poucet
  • 1942 : Le Passé est ton maître
  • 1943 : Madame Carabosse
  • 1943 : Toujours plus haut
  • 1944 : La Petite Maréchale
  • 1945 : Totor et Cie
  • 1945 : À tout péché miséricorde
  • 1946 : La Grande Découverte
  • 1946 : Florette ou la rivière des parfums
  • 1946 : Le Messager victorieux
  • 1947 : Louna la petite Chérifa
  • 1947 : Les Trois Lumières
  • 1948 : Fleuris où tu es semée
  • 1948 : En avant ! (Prix de l'Académie française)
  • 1948 : Lulu, le petit roi des forains (Prix de l'Académie française)
  • 1949 : Petites filles modernes
  • 1949 : La Princesse Mimosa
  • 1949 : Délivrez-nous du mal
  • 1949 : Mälasika, petit prince hindou
  • 1950 : Au clair de la lune
  • 1950 : Fantaisie en sol mineur
  • 1951 : L'Invitation au bonheur
  • 1951 : Le Petit Monsieur Vincent
  • 1952 : Vacances et Liberté
  • 1952 : Les Ravisseurs
  • 1953 : L'Amour et ses précieuses victimes
  • 1953 : Le Capitaine Gribouillard
  • 1954 : Boule d'or et sa dauphine
  • 1954 : Mais... l'amour vint
  • 1954 : Il y a toujours un lendemain
  • 1954 : Princesse de rêve et d'infortune
  • 1955 : Cordon s'il vous plaît
  • 1955 : La Messe pour les jeunes[5]
  • 1955 : Cœurs en grève
  • 1956 : Kounto et ses amis''
  • 1956 : Donnez-moi la puissance d'aimer
  • 1956 : La Grande Patronne
  • 1956 : Paris-Londres
  • 1957 : Il était un petit chat, conte moderne
  • 1957 : La Maison sans âme
  • 1957 : Savoir aimer
  • 1957 : Riki demoiselle de la légion d'honneur
  • 1958 : Les Associés du petit Noël
  • 1958 : Pique-la-Lune
  • 1958 : Risque-Tout, Président du Conseil
  • 1959 : La Princesse héritière
  • 1959 : Marion la Vedette
  • 1960 : Leurs excellences Zoupi et Zoupinette
  • 1960 : Une vie, un rêve
  • 1961 : Casse-Cou ou la miraculeuse aventure

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix de l'Académie française en 1949 pour : En avant et Le Petit Roi des forains ((Prix Sobrier-Arnould)[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Site de l'Académie française
  2. (notice BnF no FRBNF35605770) et (notice BnF no FRBNF37193785).
  3. Marie Gil, « Fabula, la recherche en littérature », sur fabula.org (consulté le 8 novembre 2017)
  4. Catherine Douzou et Paul Renard, Écritures romanesques de droite au XXe siècle. Questions d'esthétique et de poétique, Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, , p. 155
  5. Réédité en 1995 sous le titre : La messe racontée aux jeunes enfants

Sources[modifier | modifier le code]

  • Trilby, un auteur à succès pour la jeunesse, Karine-Marie Voyer, Éditions du Triomphe, 1997, broché, 93 p., (ISBN 9782843780097).
  • Grand annuaire des littérateurs, des compositeurs de musique et des artistes peintres et sculpteurs, Paris, J. Denolly, 1922.
  • Nic Diament, Dictionnaire des écrivains français pour la jeunesse : 1914-1991, Paris, L'École des loisirs, , 783 p. (ISBN 2-211-07125-2 et 978-2-211-07125-3).
  • Bibliothèque nationale de France (voir "Accès au catalogue général de la BnF")
  • Biographie de T. Trilby

Liens externes[modifier | modifier le code]