Tétrakionion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le tétrakionion de Palmyre, Syrie.

Un tétrakionion est un monument marquant généralement un carrefour, comportant quatre éléments séparés.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme « tétrakionion » provient du grec ancien τετρακιόνιον (tetrakiónion) signifiant littéralement « quatre portes », composé du préfixe τετρα- (tetra-), « quatre », et de κιόνιον (kionion), diminutif de κίων (kíôn), « petite colonne »[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le tétrapyle est un édifice-type de l'Antiquité classique, particulièrement romaine. Placé à un carrefour, le tétrakionion est un édifice quadripyle : il est constitué de quatre élément monumentaux distincts, comme par exemple quatre colonnes surmontées chacune d'une statue, à chaque angle du carrefour. Le tétrakionion est donc un type de tétrapyle où le croisement central n'est pas recouvert : les quatre marqueurs de coins existent comme quatre structures indépendantes.

Exemples[modifier | modifier le code]

Jordanie 
Liban 
Syrie 
  • Tétrakionion, Palmyre. Date du IIe siècle. Marque le milieu de la voie centrale de la ville ; formé de quatre piliers surmontés de groupes de quatre colonnes coiffés d'un entablement de pierre, constituant donc chacun un tétrapyle.
Turquie 

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]