Syndicat de la construction métallique de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Syndicat de la construction métallique de France (SCMF)

Création [1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social 4 rue Michaël Winburn
CourbevoieVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau de France France
Président Roger Briand (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Construction métalliqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.scmf.eu
www.scmf.com.frVoir et modifier les données sur Wikidata

Le Syndicat de la construction métallique de France est l’unique organisation nationale représentative des entreprises de construction métallique en France.

Historique[modifier | modifier le code]

L'organisme est fondé en 1886 par une poignée d’entrepreneurs, parmi lesquels Gustave Eiffel, sous le nom de Chambre syndicale des entrepreneurs de construction métallique de France.

Le 31 août 1962 est créé sous l'impulsion du SCMF le Centre technique industriel de la construction métallique (CTICM), centre technique régi par la loi n°48-1228 du 22 juillet 1948 définissant le statut juridique des centres techniques industriels[2], auquel est alors transféré l'ensemble du personnel technique de la chambre syndicale.

La chambre syndicale change de raison sociale en 1969 et devient alors le Syndicat de la construction métallique de France.

Activités[modifier | modifier le code]

Les représentants des entreprises adhérentes se réunissent au sein de cette organisation afin d'encadrer l’évolution de leur profession et réfléchissent notamment à l’ensemble des questions portant sur la construction en acier et son environnement.

Les cinq missions du syndicat sont[3] :

  • La représentation de la profession auprès des pouvoirs publics et privés
  • La promotion et le développement de la construction métallique
  • L'accompagnement du progrès des méthodes de gestion des entreprises membres du syndicat
  • La défense des intérêts du domaine de la construction métallique en France
  • La médiation entre les entreprises adhérentes

Administration[modifier | modifier le code]

Les administrateurs du syndicat sont nommés par l'assemblée générale des membres. Le conseil d'administration ainsi formé fixe les grandes lignes de l'action syndicale. Le président du syndicat est élu par les membres du conseil d’administration.

Liste des présidents successifs
Début Fin Identité Entreprise
Les données manquantes sont à compléter.
19 septembre 1899 [4] après 1899 Anatole Marsaux Ingénieur des arts et manufactures, établissements de ponts en fer (société H. Joret)[5]
avant 1903 [6] après 1903 Roussel Établissements Baudet Donon Roussel en 1924
30 juin 1906 ?[7] ? Donon Établissements Baudet Donon Roussel en 1924
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1916 après 1916 Germain Petit[8]
8 février 1918 ?[9] après 1926 Baudet Établissements Baudet Donon et Cie en 1857[10]
avant 1929 [11] après 1929 Laroche (président honoraire)
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1941 ?[12] après 1941 M.G. Cheurlin
Les données manquantes sont à compléter.
? ? Hervé Libert (président d'honneur)
vers 1998 ? Marc Coppens Serru (président d'honneur)
1er décembre 2010 en cours Roger Briand Président du Groupe Briand

Prix des "Plus Beaux Ouvrages"[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Prix des Plus beaux ouvrages.

Le SCMF organise à partir de 1972 le concours des "Plus Beaux Ouvrages de construction métallique", appelé aussi concours PBO. Ce concours récompense tous les deux ans les équipes qui ont conçu des ouvrages marquants dans l'ensemble des domaines couverts par la construction métallique comme un témoignage de "l’extraordinaire richesse d’expression du matériau acier".

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]