Symbolisme communiste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le symbolisme communiste permet de représenter les idéaux du communisme.

Faucille et marteau[modifier | modifier le code]

Hammer and sickle red on transparent.svg

Le marteau et la faucille (Unicode: ☭) est le symbole le plus familier au mouvement communiste. Il dépeint le marteau du prolétariat ouvrier et la faucille des paysans ; leur jonction symbolise l'union entre les travailleurs agricoles et industriels.

La faucille et le marteau étaient l'un des symboles de la RSFS de Russie depuis 1917. Il fut adopté sur le drapeau de l'Union soviétique en 1923, institué dans la constitution en 1923 et placé sur les drapeaux des républiques de l'Union soviétique après cette date. Auparavant, ceux-ci étaient généralement totalement rouges, avec le nom de la république écrit en lettres dorées.

Étoile rouge[modifier | modifier le code]

Red star.svg

L'étoile rouge à cinq branches représente les 5 continents. Elle symbolise l'unité des travailleurs du monde entier.

Elle est présente sur le drapeau de l'URSS et les drapeaux des républiques soviétiques (anciennes divisions territoriales de l'Union soviétique) avec la faucille et le marteau. Elle est aussi présente sur le drapeau de la Corée du Nord sur un cercle blanc. Sur le drapeau de la Chine comme le drapeau du Burkina Faso, l'étoile est jaune et le fond rouge rappelle le socialisme. Sur le drapeau de la république socialiste du Vietnam, l'étoile jaune sur fond rouge représente l'union des ouvriers, des militaires, des paysans, de la jeunesse et des intellectuels. Durant la Guerre froide, tous les pays socialistes en Europe sauf la Pologne et l'Allemagne de l'Est usaient l'étoile rouge sur leurs armoiries.

Drapeau rouge[modifier | modifier le code]

Red flag II.svg

Bien qu'il soit nettement plus ancien que le socialisme, il est devenu, surtout depuis la Commune de Paris de 1871, le symbole de la révolution socialiste. Évoquant le sang des ouvriers en lutte, il s'opposait alors au drapeau bleu-blanc-rouge qui représentait la répression bourgeoise.

Le drapeau rouge, utilisé par la Commune en 1871, a également inspiré les premiers Révolutionnaires Russes, et a définitivement été adopté comme emblème de l'URSS, serti de l'étoile, de la faucille et du marteau.

Visage de Che Guevara[modifier | modifier le code]

Che por Jim Fitzpatrick.svg

Le statut du Che comme icône populaire a continué à travers le monde et les époques, amenant à parler d'un « culte du Che » global. Une photographie de Che Guevara prise par Alberto Korda[1] est devenue une des images les plus célèbres du XXe siècle. Transformé en graphique monochrome, le portrait fut reproduit sur toutes sortes de supports comme des tee-shirts, des posters, des tasses à café ou des casquettes, une manière plutôt ironique de faire de larges profits à partir du symbole de l'anticapitalisme[2].

L'Internationale[modifier | modifier le code]

Fichiers audio
L'Internationale (Instrumental)
L'Internationale instrumental
L'Internationale (Russe)
L'Internationale en russe

À partir de 1904, L'Internationale, après avoir été utilisée pour le congrès d'Amsterdam de la IIe Internationale, devient l'hymne des travailleurs révolutionnaires qui veulent que le monde « change de base », le chant traditionnel le plus célèbre du mouvement ouvrier.

L'Internationale a été traduite dans de nombreuses langues. Traditionnellement, ceux qui la chantent lèvent le bras en fermant le poing. Elle est chantée par les socialistes (au sens premier du terme), les anarchistes, les communistes mais aussi les membres des partis dits socialistes ou sociaux-démocrates et bien sûr par les syndicats de gauche, ainsi que dans des manifestations populaires. Ce fut même l'hymne de ralliement de la révolte des étudiants et des travailleurs sur la place Tian'anmen en 1989.

L'Internationale fut l'hymne national de l'URSS (dans une version la plupart du temps expurgée du cinquième couplet) jusqu'en 1944. Elle est toujours l'hymne de la majorité des organisations socialistes, anarchistes, marxistes ou communistes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) BBC News, « Che Guevara photographer dies », 26 May 2001.Online at BBC News.
  2. (en) Loudspeaker.png CBC Radio One, « Discussion about Che Guevara ». Online.