Suite(s) impériale(s)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Suite(s) impériale(s)
Auteur Bret Easton Ellis
Genre Roman
Version originale
Langue Anglais américain
Titre Imperial Bedrooms
Éditeur Alfred A. Knopf
Lieu de parution New York
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de parution
ISBN original 0-307-26610-9
Version française
Traducteur Pierre Guglielmina
Éditeur Robert Laffont
Collection Pavillons
Date de parution
Type de média Livre papier
Nombre de pages 227
ISBN 978-2221108697
Chronologie
Précédent Moins que zéro

Suite(s) impériale(s) (titre original : Imperial Bedrooms) est le septième roman de Bret Easton Ellis, publié le aux États-Unis et le en France. Il s'agit de la suite du premier best-seller de Bret Easton Ellis, Moins que zéro.

Résumé[modifier | modifier le code]

Vingt-cinq ans après les évènements de Moins Que Zero, nous retrouvons Clay à Los Angeles, devenu scénariste à succès mais également l'amant d'une jeune actrice aux charmes vénéneux, Rain Turner, qui semble faire tourner la tête de tous les hommes de la bande d'origine, Julian, Trent et Rip, mais également celle de Blair, l'ancienne petite amie de Clay, qui semble se méfier d'elle comme de la peste. Petit à petit, Clay, victime de menaces téléphoniques, comprend qu'il a mis la main dans les rouages terrifiants d'une machination perverse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]