Suakin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Suakin
(ar) سواكن
Suakin
Administration
Pays Drapeau du Soudan Soudan
Région Mer Rouge
Démographie
Population 43 337 hab. (2009)
Géographie
Coordonnées 19° 06′ 09″ nord, 37° 20′ 10″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Soudan

Voir sur la carte administrative du Soudan
City locator 13.svg
Suakin


Suakin, Sawakin ou Souakim[1] (arabe : سواكن - Sawākīn) est un port soudanais sur la mer Rouge. Il a été construit sur une île de 20 km2, rattachée au continent par une digue depuis le xixe siècle[2].

À l’origine, Suakin était le port principal de la région, mais, depuis quelques années, il est dépassé par Port-Soudan qui se trouve environ 45 kilomètres au nord.

Mosquée el-Geyf.

L’ancienne ville, construite principalement en corail est fréquemment citée dans la littérature. Rimbaud y a notamment travaillé. Plusieurs marchands, dont des coptes, avaient des résidences secondaires à Suakin.

Osbert Crawford, archéologue anglais, pense que la ville était un foyer important du christianisme au XIIIe siècle en particulier comme point de départ pour les pèlerins désirant se rendre à Jérusalem. En 1517, le sultan Selim Ier envahit la ville qui devient, pour les cinquante années suivantes, la résidence du pacha de l’Empire ottoman pour l'eyalet (= division administrative de niveau supérieur comme la région) d’Abyssinie ou Habes en turc.

Aujourd'hui l'ancienne ville est totalement en ruines.

Un projet de restauration de l'ensemble de l'île serait à l'étude.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Domination ottomane[modifier | modifier le code]

Suakin et les guerres mahdistes[modifier | modifier le code]

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Dans le cadre d’un rapprochement avec le Soudan, Ankara s’est vu accorder la souveraineté sur la presqu’île de Suakin, jadis possession ottomane sur la mer Rouge[3].

Le Soudan et le Qatar concluent en mars 2018 un accord portant sur le développement conjoint d'un port sur l'île de Suakin, pour un coût estimé à 4 milliards de dollars[4].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En français
  2. Mohammed Amin, « Soudan. Une île turque en terre étrangère », Courrier international, no 1437,‎ .
  3. « La Turquie de retour sur la mer Rouge »,
  4. « Soudan : le Qatar construira un port à 4 milliards de dollars sur l’île de Suakin », La Tribune,‎ (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) J.F.E. Bloss, « The Story of Suakin, Part. 1-2 », Sudan Notes and Records, vol. 19, no 2,‎ , p. 271-300 (lire en ligne)
  • (en) J.F.E. Bloss, « The Story of Suakin, Part. 3 », Sudan Notes and Records, vol. 20, no 2,‎ , p. 248-280 (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :