Style sapin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Première construction de Le Corbusier à La Chaux-de-Fonds, la villa Fallet au style sapin[1].

Le style sapin s’applique à un courant architectural régionaliste jurassien qui reprend le vocabulaire décoratif chaux-de-fonnier que mirent au point les élèves de l’École d’art sous l’influence de Charles L'Eplattenier dans les années 1900. Parmi les réalisations de ces jeunes artistes, réunis au sein des Ateliers d'art réunis, figure, en 1910-1912, le décor du vestibule du pavillon Hirsch, un bâtiment appartenant à l'Observatoire cantonal de Neuchâtel.

Ce terme résume à lui seul l’inspiration qui nourrit ces jeunes artistes. Dès lors, il n’était plus question de recourir au « coup de fouet » cher à Victor Horta et à Hector Guimard, mais de chercher le mouvement dans le rythme poétique de l’horizon jurassien parsemé de sapins et de gentianes.

La Chaux-de-Fonds est une ville suisse du canton de Neuchâtel, née de l’horlogerie au XIXe siècle. Cette industrie de prestige et de précision permettait aux commerçants de parcourir l’Europe et de s’imprégner des modes et nouveautés fleurissant dans les capitales. Il n’est donc pas étonnant qu’au début du XXe siècle l’Art nouveau y trouve un terrain fertile. Le musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds consacre en permanence une salle à ce mouvement, où des peintures, meubles et objets décoratifs représentatifs sont rassemblés dans un accrochage de type period room.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Symétrique, elle contient un hall à double hauteur, et sa grande salle s'ouvre sur la vallée par une loggia fermée portant le balcon de la chambre. Le double langage géométrique du boîtier de montre à la mouche est repris : les consoles figurent des cristaux et le sgraffite de la façade fait écho aux sapins dessinés par Jeanneret ». Cf Jean-Louis Cohen, Le Corbusier, la planète comme chantier, Textuel, , p. 20

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Helen Bieri Thomson (dir.), Une expérience Art nouveau, le Style sapin à La Chaux-de-Fonds, La Chaux-de-Fonds,
  • Claire Piguet, « L'Observatoire cantonal de Neuchâtel: une architecture et un ensemble décoratif », Revue historique neuchâteloise, nos 3-4 « Fragments de patrimoine neuchâtelois »,‎ , p. 307-329
  • Claire Piguet, « Entre ciel et terre: le pavillon Hirsch », L'Ermite herbu, Journal de l'Association des amis du Jardin botanique de l'Ermitage « Botanique et Art nouveau, de la plante vivante au décor d'apparat »,‎ , p. 98-11

Liens externes[modifier | modifier le code]