Stuart Russell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Russell.
Stuart Russell
Stuart Russell.jpg
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Stuart Jonathan Russell
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Michael Genesereth (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Œuvres principales
Artificial Intelligence: A Modern Approach (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Stuart Jonathan Russell (né en 1962) est un informaticien connu pour sa contribution à l'intelligence artificielle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Stuart Russell est né à Portsmouth en Angleterre. Il a reçu un diplôme Bachelor of Arts en finissant premier de sa promotion, avec les honneurs en physique à Wadham College (Oxford) en 1982, et son Ph.D. en informatique à l'université Stanford en 1986. Il a ensuite rejoint l'université de Californie, où il est actuellement professeur d'informatique[1]. Il détient également une nomination comme professeur adjoint de chirurgie neurologique à l'université de Californie, où il poursuit des recherches en physiologie de calcul et en surveillance d'unité de soins intensifs.

Carrière[modifier | modifier le code]

Stuart Russell a été co-vainqueur, en 1995, d'un IJCAI Computers and Thought Award, le premier prix international en intelligence artificielle pour les chercheurs de moins de 35 ans[2]. En 2003 il a été intronisé en tant que « compagnon » dans l'Association for Computing Machinery[3] et en 2011 il devient un compagnon de l'Association américaine pour l'avancement des sciences[4].

En 2005 il est récompensé par le ACM Karl V. Karlstrom Outstanding Educator Award[5]. En 2012, il est nominé pour le Blaise Pascal Chair à Paris, attribué à « des scientifiques étrangers de renommée internationale dans toutes les disciplines », ainsi que pour la haute Chaire d'excellence de l'Agence nationale de la recherche[6].

Au côté de Peter Norvig, il est l'auteur de Artificial Intelligence: A Modern Approach (en), un livre utilisé par plus de 1 200 universités dans plus de 100 pays[7]. Il est membre du conseil consultatif scientifique pour le Future of Life Institute[8] et du conseil consultatif du Centre pour l'étude des risques existentiels[9].

Travaux[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]