Stuart Russell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Russell.
Stuart Russell
Stuart Russell.gif
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Stuart Jonathan Russell
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Michael Genesereth (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Stuart Jonathan Russell (né en 1962) est un informaticien connu pour sa contribution à l'intelligence artificielle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Stuart Russell est né à Portsmouth en Angleterre. Il a reçu un diplôme Bachelor of Arts en finissant premier de sa promotion, avec les honneurs en physique à Wadham College (Oxford) en 1982, et son Ph.D. en informatique à l'université Stanford en 1986. Il a ensuite rejoint l'université de Californie, où il est actuellement professeur d'informatique[1]. Il détient également une nomination comme professeur adjoint de chirurgie neurologique à l'université de Californie, où il poursuit des recherches en physiologie de calcul et en surveillance d'unité de soins intensifs.

Carrière[modifier | modifier le code]

Stuart Russell a été co-vainqueur, en 1995, d'un IJCAI Computers and Thought Award, le premier prix international en intelligence artificielle pour les chercheurs de moins de 35 ans[2]. En 2003 il a été intronisé en tant que « compagnon » dans l'Association for Computing Machinery[3] et en 2011 il devient un compagnon de l'Association américaine pour l'avancement des sciences[4].

En 2005 il est récompensé par le ACM Karl V. Karlstrom Outstanding Educator Award[5]. En 2012, il est nominé pour le Blaise Pascal Chair à Paris, attribué à « des scientifiques étrangers de renommée internationale dans toutes les disciplines », ainsi que pour la haute Chaire d'excellence de l'Agence nationale de la recherche[6].

Au côté de Peter Norvig, il est l'auteur de Artificial Intelligence: A Modern Approach (en), un livre utilisé par plus de 1 200 universités dans plus de 100 pays[7]. Il est membre du conseil consultatif scientifique pour le Future of Life Institute[8]. et le Conseil consultatif du Centre pour l'étude des risques existentiels[9].

Travaux[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]