Stefano Bruzzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bruzzi.
Stefano Bruzzi
Naissance
Décès
(à 75 ans)
Plaisance
Nationalité
Activité
Lieu de travail

Stefano Bruzzi, né le à Gropparello et mort le à Plaisance, est un peintre italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stefano Bruzzi est né le à Plaisance[1],[2] ou le 4[3],[4] ou 11 mai 1835 à Gropparello[5]. Son père Pietro est un magistrat, et sa mère est Anna Pistoni[1].

Il étudie à Plaisance sous le professeur Bernadino Massari et déménage à Rome à l'âge de 19 ans où il devient élève de Clément Castelli[4]. Sa première commande est le retour de la chasse près de Porto d'Anzio pour le marquis d'Anguissola[4].

Directeur de l'Institut Gazzola[6], il est mort le 4[2],[5] ou le 5 janvier 1911 à Plaisance[3],[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (it) Ferdinando Arisi, Dizionario Biografico degli Italiani, vol. 14, (lire en ligne)
  2. a et b (it) Storia di Piacenza : L'Ottocento, Tip.Le.Company, (lire en ligne), p. 724
  3. a et b Claude Augé et Paul Augé, Larousse mensuel illustré, vol. 2, Librairie Larousse, (lire en ligne), p. 82
  4. a b c et d (en) « Stefano Bruzzi », Extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Index, (ISBN 9780199773787)
  5. a et b (de) Ulrich Thieme et Felix Becker, Allgemeines Lexikon der Bildenden Künstler von der Antike bis zur Gegenwart, vol. 5, E. A. Seemann, , 608 p. (lire en ligne), p. 162
  6. René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 215

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Angelo De Gubernatis, Dizionario degli artisti italiani viventi : pittori, scultori e architetti, Florence, coi tipi dei successori Le Monnier, , 640 p. (lire en ligne), p. 77
  • J. P. A. Akoun, Akoun: répertoire biographique d'artistes de tous pays des XIXe et XXe siècles. CV-XIX-XX, Cote de l'amateur, , 1481 p., p. 278

Liens externes[modifier | modifier le code]