Stanford R. Ovshinsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stanford R. Ovshinsky
Description de l'image SRO Aug 2005.jpg.
Naissance
Akron (Ohio)
Décès (à 89 ans)
Bloomfield Hills (Michigan)
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Profession
Inventeur et Scientifique
Conjoint
Iris M. Ovshinsky, Rosa Young

Stanford R. Ovshinsky, né le à Akron et mort le à Bloomfield Hills[1], est un inventeur et scientifique américain. Depuis les années 1960, 400 brevets principalement dans les domaines de l'énergie ou de l'information lui ont été accordés.

Inventions[modifier | modifier le code]

Beaucoup de ses inventions ont débouché sur des applications comme :

Ovshinsky a ouvert le champ scientifique des matériaux amorphes et désordonnés au cours de ses recherches dans les années 1940 et 1950 en neurophysiologie, en neurologie, sur l'intelligence des mammifères et des machines, et sur la cybernétique. Les semi-conducteurs au silicium amorphe sont devenus la base de nombreuses productions technologiques et les industrielles. Ovshinsky se distingue également en étant autodidacte, sans école ou formation reconnues. Tout au long de sa vie, son amour pour la science et de ses convictions sociales étaient les principaux moteurs de son travail inventif.

Création de laboratoires et vie privée[modifier | modifier le code]

1960-2006 : Le laboratoire de conversion d'énergie : ECD[modifier | modifier le code]

En 1960, Ovshinsky et sa future seconde épouse, Iris Dibner, fondent à Détroit (Michigan) un laboratoire renommé en 1964 ECD (Energy Conversion Devices (en)) dont l'activité est la conversion de l'énergie afin de trouver des solutions de problèmes de société par la science et la technologie. En se concentrant sur les domaines critiques de l'énergie et de l'information, leur nouvelle société, devient un laboratoire de développement d'avant-garde dont les produits ont construit de nouvelles industries, dont beaucoup d'entre eux visant à rendre obsolètes des combustibles fossiles. Le laboratoire ECD continue par le biais d'entreprises partenaires, d'être un leader de l'énergie solaire et de production de batterie.

2006-2012 : La société Ovshinsky Innovation LLC[modifier | modifier le code]

En août 2006, un un an après la mort Iris Ovshinsky, Ovshinsky quitte son laboratoire ECD pour créer une nouvelle société : Ovshinsky Innovation LLC, consacrée à l'élaboration de la base scientifique pour les technologies énergétiques et de l'information hautement innovants et révolutionnaires. En octobre 2007, il épouse Rosa Young, une physicienne qui avait travaillé à l'ECD sur plusieurs technologies énergétiques dont une voiture hybride fonctionnant à l'hydrogène.

Ovshinsky meurt d'un cancer de la prostate le 17 octobre 2012, à l'âge de 89 ans.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Henderson, Crain's Detroit Business, Quest for 'holy grail' of solar drives Ovshinsky, 2-8 janvier 2012, vol. 28, no 1
  • Sigma Xi 125th Anniversary Interview. Stanford R. Ovshinsky (1990), interview par Greg P. Smestad (Lire en ligne)
  • Bulletin of the Atomic Scientist, Stanford Ovshinsky: Pursuing solar electricity at a cost equal to or lower than that of coal electricity, vol. 67, no 3, mai 2011, p. 1-7 (Lire en ligne)
  • Lawrence M. Fisher, Stan Ovshinsky's Solar Revolution, strategy+business, 2011, p. 62-71 (Lire en ligne)
  • Bob Herbert, Signs of Hope, The New York Times Magazine, novembre 24, 2009 (Lire en ligne)
  • Iain Carson, Vaitheeswaran Vijaj, Zoom: The Global Race to Fuel the Car of the Future, Hachette, 2007.
  • Avery Cohn, A Revolution Fueled by the Sun, Berkeley Review of Latin American Studies, 2008, p. 22-24.
  • The Edison of our Age ?, The Economist, 2 déceembre 2006 (Lire en ligne)
  • John Fialka, Power Surge: After Decades, A Solar Pioneer Sees Spark in Sales, Wall Street Journal, 27 novembre 2006.
  • Hellmut Fritzsche, Brian Schwartz, Stanford R. Ovshinsky: The Science and Technology of an American Genius, World Scientific Publishing Co., 2008.
  • Margot Hornblower, Listen, Detroit: You'll Get a Charge Out of This, Time, 22 février 1999, Heroes for the Planet.Lire en ligne
  • George S. Howard, Stan Ovshinsky and the Hydrogen Economy:…Creating a Better World, Notre Dame: Academic Publications, 2006.
  • Tim Kridel, Meet Stan Ovshinsky, the Energy Genius, Mother Earth News, octobre-novembre 2006 (Lire en ligne)
  • Jennifer Kho, Energy Conversion Devices' Turnaround: Is BIPV Finally Ready to Take Off ?, Renewable Energy World, 16 janvier 2009 Lire en ligne
  • Harley Shaiken, The Einstein of Alternative Energy ?, Berkeley Review of Latin American Studies, 2008, p. 28-31.
  • Harley Shaiken, Jumpstarting the Americas, Berkeley Review of Latin American Studies, 2008, p. 2-7.
  • Vijay Vaitheeswaran, Invent, The New York Times Magazine, 20 avril 2008 (Lire en ligne)
  • Norman Carlisle, The Ovshinsky Invention, Science & Mechanics,, février 1970, p. 38-40.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Inventor, solar innovator Stanford R. Ovshinsky dies at 89 », sur The Detroit News,‎ (consulté le 18 octobre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :