Square du Docteur-Grancher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Square du Docteur-Grancher
image illustrative de l’article Square du Docteur-Grancher
Le talus du jardin avec la statue
« Le printemps » d'Henri Dieupart.
Géographie
Pays France
Commune Paris
Quartier 20e arrondissement
Superficie 3 300 m2[1]
Histoire
Création 2006
Localisation
Coordonnées 48° 51′ 56″ nord, 2° 23′ 39″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Square du Docteur-Grancher

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Square du Docteur-Grancher

Le square du Docteur Jacques-Joseph Grancher est un square du 20e arrondissement de Paris. Son nom lui a été donné en hommage au pédiatre Jacques-Joseph Grancher. Il est localisé au milieu de l'espace défini par la rue de la Bidassoa, la rue Orfila, la place Martin-Nadaud, la rue Sorbier et la rue Villiers-de-L'Isle-Adam.

Historique[modifier | modifier le code]

Un panneau signalant l'ancienne rue Westermann.

Historiquement, le square a été créé sous forme d'un talus inaccessible surplombé par un îlot urbain comportant trois rues[2] :

  • la rue de la Voulzie, parallèle à la rue de la Bidassoa, débutant rue Villiers-de-L'Isle-Adam et finissant par un petit escalier débouchant sur la rue Orfila,
  • la rue Westermann, parallèle à la rue Orfila, débutant rue de la Voulzie et formant avec celle-ci un angle droit,
  • la rue de la Cloche, parallèle à la rue de la Bidassoa, débutant rue Westermann et revenant à la rue Villiers-de-L'Isle-Adam. Son nom vient du fontis sur lequel est construit l'îlot[3].

Il est à noter que le square du Docteur Grancher se trouve juste à la verticale du tunnel de Charonne (1 308 mètres) du chemin de fer de la ligne de Petite Ceinture.

Le sous-sol instable des lieux a rendu inhabitable l'îlot urbain qui a finalement été démoli, les trois rues et le terrain libéré laissés en friche et condamnés. Le sous-sol a été stabilisé bien plus tard grâce à des injections de béton.

Le square a fait l'objet de grands travaux de réaménagement et d'agrandissement pour une inauguration en 2006[1]. La friche de l'ex-îlot urbain a été ajoutée au square où l'emprise des trois anciennes rues a été symbolisée par un pavage de trois nouvelles allées avec des plaques rappelant leur nom. L'escalier débouchant sur la rue Orfila a été rénové. Un nouvel accès au square a été créé au niveau de la rue Sorbier sous forme d'un escalier à flanc de coteau débouchant sur l'ex-rue de la Cloche. Le talus lui-même a été refait (correction de la pente et démolition des murs de soutènement des rues Sorbier et Orfila).

Le talus est orné d'une statue nommée « Le printemps » sculptée en 1928 par Henri Dieupart[4].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]