Rue Sorbier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

20e arrt
Rue Sorbier
image illustrative de l’article Rue Sorbier
Rue vue depuis la place Martin-Nadaud.
Situation
Arrondissement 20e
Quartier Père-Lachaise
Début 68, rue de Ménilmontant
Fin Place Martin-Nadaud et 7, rue Gasnier-Guy
Morphologie
Longueur 510 m
Largeur 20 m
Historique
Création 1862-1876
Dénomination 1867-1876
Géocodification
Ville de Paris 8646
DGI 9029

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Sorbier
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Sorbier est une voie située dans le quartier du Père-Lachaise du 20e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue Sorbier est desservie à proximité par les lignes (M)(3)(3bis) à la station Gambetta, ainsi que par les lignes de bus (BUS) RATP 26 60 61 69 101 355.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte le nom du général de division Jean Barthélemot de Sorbier (1762-1827), défenseur du quartier en 1814.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie a été ouverte par un décret du 28 juillet 1862 entre l'actuelle place Martin-Nadaud et le boulevard Mortier et prend la dénomination de « rue Sorbier » par décret du 2 mars 1867[1]. Cette partie, qui forme aujourd'hui la place Martin-Nadaud, une partie de l'avenue Gambetta et la rue Belgrand,

Par un décret du 28 janvier 1876 elle est prolongée jusqu'à la rue de Ménilmontant en englobant la rue juillet, mais dans le même temps la partie qui existait depuis 1862 en est détachée, pour former la place Martin-Nadaud, une partie de l'avenue Gambetta et la rue Belgrand.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997 , etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117, présentation en ligne), p. 526.
  2. Etienne Girard, « Le Lieu-Dit, think tank de Nuit debout », nouvelobs.com, (consulté le 19 avril 2016).