Square Jacques-Antoine - Espace canin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Square Jacques-Antoine - Espace canin
Image illustrative de l’article Square Jacques-Antoine - Espace canin
Vue du square et du monument à Raspail.
Géographie
Pays France
Commune Paris
Arrondissement 14e
Quartier Montparnasse
Petit-Montrouge
Superficie 843 m2
Histoire
Création 1896
Caractéristiques
Essences Marronniers, cerisiers à fleurs
Lieux d'intérêts Monument à Raspail
Localisation
Coordonnées 48° 50′ 05″ nord, 2° 19′ 55″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Square Jacques-Antoine - Espace canin

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Square Jacques-Antoine - Espace canin

Le square Jacques-Antoine - Espace canin est un square du 14e arrondissement de Paris. Le square, formant un îlot dans la partie nord-ouest de la place Denfert-Rochereau, est l'un des trois espaces verts de la place, avec le square Claude-Nicolas-Ledoux au sud-ouest et le square de l'Abbé-Migne au sud-est.

Historique[modifier | modifier le code]

Le square est créé en 1896. Il porte le nom de l'architecte français Jacques Denis Antoine (1733-1801), concepteur de l'hôtel de la Monnaie.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le square prend une forme triangulaire. Avec 843 m2, le square Jacques-Antoine est l'un des plus petits espaces verts du 14e arrondissement : seuls le square aux Artistes, le jardin Campagne Première et le jardinet de la Rue-de-l'Amiral-Mouchez sont plus petits.

Il est planté d'arbres (marronniers communs et de cerisiers à fleurs de type Prunus cerasifera pissardii) et des buissons sont plantés sur son pourtour. Quelques bancs sont également disposés sur le tour du square.

Depuis le 1er janvier 2014, il est le premier « caniparc », espace vert réservé aux chiens en liberté, de Paris.

Le monument à Raspail[modifier | modifier le code]

Socle du monument à Raspail.

Le square abrite le socle d'un monument à la mémoire de l'homme politique français François-Vincent Raspail, réalisé en 1889 par le sculpteur Léopold Morice.

De base carrée, le socle est un édifice en pierre portant les mentions « F. V. Raspail, 1794-1878 », ainsi que « souscription nationale ». La statue en bronze a été fondue sous l'Occupation. Il possède cependant toujours deux bas-reliefs en bronze, également créés par Léopold Morice : Raspail proclame la République à l'Hôtel de Ville et Raspail visitant un malade dans une mansarde.

Le socle est entouré par une petite grille qui en protège l'accès.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]