Léopold Morice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morice.
Léopold Morice
Statue place République Paris.jpg

La Statue de la République (1883), place de la République à Paris, avant les réaménagements de 2013.

Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Maître
Frère
Fillette à la coquille (entre 1897 et 1900), sur le pont Alexandre-III à Paris

Léopold Morice est un sculpteur français né à Nîmes en 1846 et mort à Paris en 1919[1].

Il débute au Salon des Artistes français dés 1868, et reste fidèle à la Société des Artistes Français jusqu'en 1913. Il a été médaillé en 1875,  3ème classe en 1879 et médaille d'or 1883[2].

Son frère, François-Charles Morice (1848-1908), était architecte et également sociétaire des Artistes Français. Au Salon de 1885, il expose un "Monument à la gloire de Léon Gambetta"[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Léopold Morice fait son apprentissage dans l'atelier de Bosc puis dans celui de Jouffroy. En 1865, il est admis à l'École nationale des Beaux-Arts. Son talent lui permet de remporter plusieurs médailles au cours de sa formation académique.

Il bénéficie de nombreux contrats en 1875, à Paris, Dunkerque, Nîmes, Pompignan, au Vigan et au Venezuela.

Le Monument à la République, inaugurée sur la place du même nom à Paris en 1883, constitue une de ses œuvres les plus célèbres, son frère réalisa le piédestal.

Il réalise, en 1910 et 1911, deux monuments à la mémoire de Louis-Joseph de Montcalm, un à Vestric-et-Candiac (Gard), lieu de naissance du général français, l'autre à Québec, lieu de sa mort.

Georges Bellerive dit de lui : « L'œuvre de monsieur Morice est toute d'inspiration et le place au premier rang des statuaires français. Son art très personnel donne la sensation vécue et atteint parfois le sublime. Il a de plus un talent d'une rare souplesse, car du même ciseau sont sorties tantôt des scènes grandiosement épiques, tantôt de gracieuses et exquises compositions »[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice artiste no 76986 du musée d'Orsay.
  2. Catalogues du Salon des Artistes Français de 1884 et 1885. Catalogues Gallica
  3. Catalogues du Salon des Artistes Français de 1884 et 1885. Catalogues Gallica
  4. Publication Les deux monuments à Montcalm

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :