Spyrídon Merkoúris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Spyrídon Merkoúris
Illustration.
Fonctions
Maire d'Athènes (en)
Prédécesseur Lambros Kallifronas (el)
Successeur Emmanuel Benákis
Maire d'Athènes
Prédécesseur Spyridon Patsis (el)
Successeur Konstantinos Kotzias (en)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Ermioni, Argolide
Drapeau de la Grèce Royaume de Grèce
Date de décès
Nationalité Grecque

Spyrídon Merkoúris (grec : Σπυρίδων Μερκούρης[1] ; Ermioni 1856 - avril 1939) est un homme politique grec.

Il est maire d'Athènes de 1899 à 1914 et de 1929 à 1934. Il fait réaliser de grands travaux.

En 1917, il affiche de fermes convictions royalistes lors du schisme national et est exilé en Corse. Il est accusé de complicité dans la révolte des Vêpres grecques et est condamné à mort. Finalement, en 1920, il est libéré de prison par Dimitrios Gounaris. En 1929 il redevient maire d'Athènes, et est élu la même année député d'Attique-Béotie.

Il meurt en 1939. Son fils Stamatis Merkouris sera également député, et sa petite-fille l'actrice Mélina Mercouri sera députée et ministre de la Culture de la Grèce dans les années 1980 et 1990.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans son livre de mémoires Je suis née Grecque, paru en 1971, sa petite-fille, Melina Mercouri, l'appelle selon la variante « Spiros » de son prénom officiel.

Liens externes[modifier | modifier le code]