Space Quest II: Vohaul's Revenge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Space Quest II
Vohaul's Revenge
Éditeur Sierra On-Line
Développeur Sierra On-Line
Concepteur Mark Crowe
Scott Murphy

Date de sortie 14 novembre 1987
Genre Aventure
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme DOS, Macintosh, Apple II, Amiga, Atari ST
Média Disquette
Contrôle Clavier, Joystick

Moteur AGI

Space Quest II: Vohaul's Revenge est un jeu d'aventure développé et publié par Sierra On-Line le 14 novembre 1987 sur PC, Macintosh, Apple II, Amiga et Atari ST. Comme son prédécesseur, Space Quest: The Sarien Encounter, le jeu se déroule dans un univers de science-fiction humoristique. Le jeu est basé sur le moteur Adventure Game Interpreter qui permet au joueur de se déplacer dans les décors du jeu à l’aide du clavier et d’interagir avec son environnement en entrant des lignes de commandes[1],[2]. Depuis sa sortie, quatre suites ont été publiées par Sierra Entertainment. Le jeu a également fait l’objet d’un remake publié en 2011[3],[4].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
Space Quest II
Vohaul's Revenge
Média Nat. Notes
Adventure Gamers US 3/5[2]
Allgame US 4.5/5[5]
Tilt FR 16/20[6]
CU Amiga FR 80 %[7]
Zzap!64 GB 51%[8]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Douglas Seacat, « As Welcome As An Insurance Salesman: Space Quest II: Vohaul's Revenge », Computer Gaming World,‎ , p. 18, 46.
  2. a et b (en) Dante Kleinberg, « Space Quest II: Vohaul's Revenge review », sur Adventure Gamers,‎ 1er août 2008.
  3. (en) Luke Jenson, « Infamous Adventures giving Wilco a facelift! », sur Adventure Gamers,‎ 1er avril 2007.
  4. (en) « Space Quest II: Vohaul's Revenge (VGA) », sur Gamespot.com.
  5. (en) Alec Norands, « Space Quest II: Vohaul's Revenge review », sur Allgame.com.
  6. « Test de Space Quest II: Vohaul's Revenge sur Amiga », Tilt,‎ .
  7. (en) « Test de Space Quest II: Vohaul's Revenge sur Amiga », CU Amiga,‎ .
  8. (en) « Test de Space Quest II: Vohaul's Revenge sur Amiga », Zzap!64,‎ (lire en ligne).