Spéculum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ancien modèle de spéculum

Un spéculum est un outil médical — généralement en métal ou à usage unique en plastique — permettant d'explorer une cavité corporelle par l'écartement des parois.

Définition[modifier | modifier le code]

Vient du latin speculum, « miroir », car il permet de voir (ainsi, un miroir est dit spéculaire).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les speculum vaginaux et anaux étaient utilisés par les grecs et les romains[1], et des speculum ont été trouvés à Pompeii[2].

Exemples[modifier | modifier le code]

  • spéculum nasal
  • spéculum auriculaire
  • spéculum vaginal
  • spéculum de Collin
  • spéculum de Cusco
  • spéculum de vierge

Usage[modifier | modifier le code]

Spéculum en métal

Utilisation vaginale[modifier | modifier le code]

Visualiser et examiner, par exemple, le col utérin et le vagin et donner un accès au canal cervical et à la cavité utérine pour pratiquer de multiples examens et interventions chirurgicales.

Utilisation auriculaire[modifier | modifier le code]

speculum auriculaire

Utilisation rectale[modifier | modifier le code]

Utilisation nasale[modifier | modifier le code]

Utilisation orale[modifier | modifier le code]

Exemples d’usage[modifier | modifier le code]

  • La mise en évidence des lésions vaginales et cervicales macroscopiques, infectieuses, inflammatoires, traumatiques ou tumorales.
  • La détermination de l'origine d'un saignement génital.
  • La réalisation des prélèvements bactériologiques, parasitologiques et virologiques vaginaux et cervico-utérins.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Univ. of Virginia, « Surgical Instruments from Ancient Rome (with pictures) » (consulté le 12 juin 2009)
  2. (en) Cecilia Mettler, History of Medicine, The Blakiston Co (1947)

Sources[modifier | modifier le code]