Soufiane Ben Farhat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soufiane Ben Farhat
Soufiane Ben Farhat.JPG

Portrait de Soufiane Ben Farhat

Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
سفيان بن فرحاتVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Blog officiel

Soufiane Ben Farhat (arabe : سفيان بن فرحات), de son nom complet Mohamed Soufiane Ben Farhat, né en 1959 à Tunis, est un journaliste et écrivain tunisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Licencié en droit public (sciences politiques), il est également titulaire d'un diplôme d'études approfondies en langue et civilisation italiennes et en communication.

Journaliste à La Presse de Tunisie, il y est régulièrement l'auteur d'articles sur la politique nationale et la politique internationale et, par intermittence, sur la culture. Il écrit également pour diverses revues spécialisées. Le 13 janvier 2012, un an après la révolution qui chasse le président Zine el-Abidine Ben Ali du pouvoir, il est élu au sein du conseil de rédaction de La Presse de Tunisie aux côtés de Rafik Herguem, Olfa Belhassine, Raouf Seddik et Nizar Hajbi[1] ; il en est élu président le 18 janvier.

Soufiane Ben Farhat est aussi critique littéraire. De juin 2011 à septembre 2013, il est chroniqueur à la radio Shems FM, avant de rejoindre la radio Cap FM à la fin septembre 2013, puis Radio Med depuis septembre 2015. Il anime des émissions de talk-show politique sur Nessma et Ettounsiya TV et des magazines d'information tels que Fasl El Makal, Rétroviseur et Showfiène. il tient également un blog.

Il est élu meilleur journaliste méditerranéen en 2014 et récompensé à Otrante (Italie)[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Cependant, ses occupations professionnelles ne l'ont pas détourné de son autre passion, l'art et la littérature. Il a publié notamment :

  • L'Imaginaire de l'eau au Maghreb, Tunis, 1988
  • Les Origines orientales de la Divina Commedia de Dante, Tunis, 1992
  • La Chute de Bagdad et la nouvelle Question d'Orient, Tunis, 2003 (ISBN 9973510712)
  • (ar) A. Achiche, Lutte nationale et création journalistique, Tunis, 2004 (ISBN 9973514491)
  • (ar) Ya el-menfi, Tunis, 2005 (pièce de théâtre)
  • Rencontres avec des Tunisiens d'exception, éd. Cérès, Tunis, 2006 (ISBN 9973196880)[3]
  • Le Théâtre tunisien, missionnaire et d'avant-garde, Toulouse, 2008
  • Le Regard du loup (roman), Tunis, 2009 (ISBN 9789973053411)
  • Dégage (coauteur d'un livre-témoignage sur la révolution tunisienne), éd. Alif, Tunis, 2011 (ISBN 9789973222770) et éd. du Layeur, Paris, 2011 (ISBN 9782915118988)
  • Épître au disciple, traduction d'Al-Ghazâlî, éd. Perspectives Éditions, Tunis, 2012 (ISBN 9789938843064)

Lors de la 14e édition du Comar d'or, le 24 avril 2010, Le Regard du loup obtient le Prix découverte[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La Presse fait sa révolution ! », La Presse de Tunisie, 14 janvier 2012
  2. « Sofiane Ben Farhat récompensé du prix du meilleur journaliste méditerranéen », sur businessnews.com.tn, (consulté le 10 juin 2017)
  3. « Interview accordée par Soufiane Ben Farhat à Cérès Éditions à l'occasion de la parution de son dernier livre Rencontres avec des Tunisiens d'exception (Cérès, décembre 2006) », sur ceres-editions.com
  4. Adel Latrech, « La qualité récompensée », La Presse de Tunisie, 26 avril 2010

Lien externe[modifier | modifier le code]