Sombai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La maison de l'artiste LEANG Seckon où la liqueur Sombai est produite
Bouteilles peintes de Sombai avec des images des temples d'Angkor.

Sombai Cambodian Liqueur (Sombai) est une boisson produite à Siem Reap[1].

Liqueur[modifier | modifier le code]

Cette liqueur a été créée par une mauricienne installée au Cambodge en 2012[2].

Cette liqueur rappelle le Sraa Tram (ou alcool macéré) que les Cambodgiens boivent traditionnellement[3],[4],[5] et les rhums arrangés des îles. Certains établissements de référence de la ville utilisent cette liqueur pour confectionner leurs plats, des cocktails ou accompagner un menu pour y donner une touche locale[6], tels le Chef Pola Siv au Mie Café[7] ou le Park Hyatt[8]. La particularité des bouteilles de Sombai vient du fait qu'elles sont peintes à la main avec des motifs locaux, d'où son intérêt pour les touristes en visite au Cambodge qui veulent ramener des souvenirs[9]. Les peintres sont souvent de jeunes artistes issus de milieux désavantagés ou présentant un handicap.[10]

Cocktails[modifier | modifier le code]

Bien que généralement dégustée sec ou sur glace, la liqueur Sombai entre dans la composition de plusieurs cocktails, dont quelques cocktails khmers[11],[12]. On peut citer, de manière non exhaustive :

Asana Sling (par Asana): 4cl Bombay Sapphire, 2cl Cointreau, 2cl Sombai Galangal & Tamarind, 2cl Cherry brandy, 4cl jus d'ananas, 2cl lime mix (sucre et jus de citron), 2cl grenadine, 1 trait d'Angostura

Lemon Lemongrass Tini (par Le Méridien Angkor): 4,5cl Sombai Lemon & Lemongrass, 1,5cl Martini Sec

Sombai Blue (par Le Méridien Angkor): 4,5cl Sombai Coconut & Pineapple, 1,5cl Curaçao, 3cl jus de citron vert, 4cl jus d'ananas, 1,5cl sucre de canne

Sombai Fizz (par Asana): 2cl Sombai Coconut & Pineapple, 2cl Sombai Banana & Cinnamon, 2cl Triple Sec, 2cl jus de citron vert (ou jaune), 2cl sucre de canne, eau gazeuse

Siem Reap Monsoon (par Asana): 2cl Sombai Mango & Green Chili, 6cl Sombai Lemon & Lemongrass, 2cl jus de citron vert, 6cl jus de canne, 1 feuille de kéfir , 2 herbes à paddy

Sombai Sour (par Le Méridien Angkor): 4,5cl Sombai Ginger & Red Chilli, 3cl jus de citron vert, 3cl sirop de canne

Atelier de production[modifier | modifier le code]

L'atelier et son salon de dégustation[13] installés dans la maison de l'artiste cambodgien LEANG Seckon sont devenus des attractions touristiques de la ville de Siem Reap.[14],[15],[16],[17] Il y est également proposé une série de produits non-alcoolisés comme des épices, de la fleur de sel, des sels aromatisés et des objets de décoration peints à la main[18], mais aussi des confitures alcoolisées[19].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans Backup Man, une nouvelle de science fiction écrite par Paul Di Filippo, un bar de Washington DC sert des cocktails à base de Sombai à 20 dollars nord-américains le verre vers les années 2050. 

The bar was a trendy spot named The Holobiont's Hideaway, in the AdMo neighborhood in DC. Particulate-filtering airfish drifting gently through the biolit dimness; imene tuki and Karelian rune singing on the sound system; sombai cocktails at twenty NUbucks a pop. [20]

Sombai est référencé comme faisant partie des principales marques locales au Cambodge[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Nicky Sullivan, « Fruit-flavoured infused rice wines make a splash », The Phnom Penh Post,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. Julie Cassiau, « DECOUVERTE - Sombaï, une nouvelle boisson locale à Siem Reap », Le Petit Journal (web),‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (en) Associated Press, « Rice wine spirit is rebranded as a tourist tipple », (consulté le )
  4. (en) Lara Dunston, « Cambodian rice wine revival », Australian Gourmet Traveller,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. (en-US) « Distilling a new direction for Cambodian rice wine », sur Khmer Times, (consulté le )
  6. (en) Elizabeth Mathew, « Move over Angkor Wat », The Hindu,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. (en) Lawrence Osborne, « The New Tastes of Old Siem Reap », en:Saveur,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. (en-US) « Cambodian rice wine », AsiaLIFE Cambodia,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. Nick Ray, « Sombai », sur Lonely Planet, (consulté le )
  10. (en) Connie Walsh, « Savoring Siem Reap: 6 Edible Experiences », Travel Pulse,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. (en) « Khmer cocktail class at Asana », sur Travelfish (consulté le )
  12. Céline Baussay, « Le top 5 des endroits à ne pas manquer autour d'Angkor », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. (en-US) Miranda Glasser, « Sombai Rive Wine Purveyors open new showroom », The Phnom Penh Post,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. (en-US) Robyn Eckhardt, « 36 Hours in Siem Reap, Cambodia », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. (en-US) Dana Ter, « Searching for Serenity in Siem Reap », Taipei Times,‎ , p. 3 (lire en ligne, consulté le )
  16. (en) Le Méridien, « UNLOCK ART », sur Le Méridien Angkor, (consulté le )
  17. (ja) « お土産にぴったりのクメール焼酎「ソンバイ」 », Krorma Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. (en) Peter Olszewski, « Cambodian Fusion », Management Insider,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. Rémi Abad, « Sombai, les saveurs de Siem Reap - Cambodge Mag », Cambodge Mag,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. (en-US) Paul Di Filippo, « Backup Man », sur Motherboard, (consulté le )
  21. (en) Marissa, « 11 Local Brands All Cambodians Love », Culture Trip,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]