Simone Dénéchaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Simone Dénéchaud
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités

Simone Dénéchaud, née le [1] à Montréal et morte le [1] à Montréal, est peintre et professeure au Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née à Montréal et a étudié à l'École des beaux-arts de Montréal. À sa graduation en 1928, elle reçoit la médaille d'or en peinture et le premier prix en composition décorative. Elle a voyagé en Europe. À son retour au Canada, elle a enseigné le dessin à l'École des beaux-arts de 1929 à 1942 et à la Commission des écoles catholiques de Montréal[2]. Elle a participé à des expositions collectives à la galerie Scott à Montréal et à l'Art Association of Montreal. En , elle a présenté une exposition personnelle à l'École des beaux-arts[3].

Elle est décédée à Montréal en 1974[4].

Son travail fait partie des collections du Musée national des Beaux-Arts du Québec et du Musée du séminaire du Québec[3]. La rue Simone-Dénéchaud à Montréal a été nommée en son honneur[5].

Musées et collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Alice, jeune ballerine, 1940, Musée national des beaux-arts du Québec
  • Alice Nolin, 1942, Musée national des beaux-arts du Québec
  • Autoportrait de Simone Dénéchaud, peinture, 1942 (oeuvre non localisée, connue uniquement par une photographie[6])
  • Christ, 1945, Musée national des beaux-arts du Québec
  • L'orage approche, 1939, Musée national des beaux-arts du Québec[7]
  • Madame Adrien Duranleau, née Madeleine B., 1934, Musée national des beaux-arts du Québec
  • Nature morte aux pommes, 1947, Musée national des beaux-arts du Québec
  • Pivoines, 1945, Musée national des beaux-arts du Québec

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Simone Dénéchaud | Artefacts Canada », sur pch.gc.ca (consulté le 1er février 2019)
  2. Trépanier, Esther, 1951- et Musée national des beaux-arts du Québec., Femmes artistes du XXe siècle au Québec : œuvres du Musée national des beaux-arts du Québec, Musée national des beaux-arts du Québec, (ISBN 978-2-551-19857-3 et 2551198577, OCLC 657061520, lire en ligne), p. 42,48,223
  3. a et b David Karel, Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord : peintres, sculpteurs, dessinateurs, graveurs, photographes, et orfèvres, Québec, Musée de Québec / Presses de l'université Laval, , 962 p. (ISBN 2-7637-7235-8, lire en ligne), p. 229
  4. (en) « Dénéchaud, Simone », Réseau d'étude sur l'histoire des artistes canadiennes (consulté le 16 janvier 2019)
  5. « Rue Simone-Dénéchaud », Commission de toponymie du Québec
  6. « Simone Dénéchaud | Musée McCord », sur collections.musee-mccord.qc.ca (consulté le 1er février 2019)
  7. « L'orage approche | Collection Musée national des beaux-arts du Québec », sur collections.mnbaq.org (consulté le 12 mars 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]