Shih tzu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Shih Tzu)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Shih Tzu
Shih tzu.
Shih tzu.
Caractéristiques
Silhouette robuste, plus long que haut, 4,2 à 8 kg.
Taille inférieure à 27 cm.
Poil long, dense, non bouclé,doux
Robe toutes couleurs sont acceptées .
Tête large, ronde, stop marqué, truffe noire ou marron foncé.
Yeux grands, sombres, bien écartés et ronds.
Oreilles grandes, pavillon long.
Queue panache abondant, attachée haut.
Caractère actif, amical, indépendant, affectueux
Nomenclature FCI
  • groupe 9
    • section 5
      • no 208

Le shih tzu (chinois : 西施犬 ; pinyin : xīshīquǎn ou chinois : 狮子狗 ; pinyin : shīzi gǒu ; litt. « chien lion », qui donna le nom utilisé en occident) est une race de chien appartenant au groupe des chiens du Tibet. Au Canada, il fait partie des dix races les plus populaires[réf. nécessaire].

Origines tibétaines[modifier | modifier le code]

Les chiens tibétains sont répartis en 4 races.

Le Lhassa Apso, le terrier tibétain, l'épagneul tibétain et le shih tzu font partie des chiens de compagnie classées dans le neuvième groupe.

Historique[modifier | modifier le code]

Son surnom "chien lion" est lié à une légende, selon laquelle cette race canine entretenait des liens étroits avec le lion des neiges, qui, au Tibet, est symbole du bien-être. Au xvie siècle, les premiers shih tzu sont introduits en Chine, partageant ainsi avec le pékinois, les faveurs de la cour impériale. Symbole de prestige, ils sont l'objet de cadeaux offerts aux visiteurs de marque[1].

Portrait de Cixi.

Au XIXe siècle, le shih tzu devient la race préférée de l'impératrice douairière Cixi, ancienne concubine de Xianfeng, que l'on surnomma d'ailleurs les perles de l'impératrice.

Le shih tzu est aussi surnommé le "chien chrysanthème" lié à ses poils qui retombent sur les yeux et dessinent la forme d’un chrysanthème en partant de la truffe.

Un élevage d'une centaine de chiens de différentes races est alors installé dans la Cité interdite. Le shih tzu serait issu d'un croisement entre des Lhassa Apso et des petits chiens chinois[2].

À la mort de l'impératrice en 1908 et avec la chute de l'empire, les shih tzu sortirent de la Cité interdite et disparurent progressivement de l'empire du Milieu. En 1928, trois chiens furent exportés vers la Grande-Bretagne, principalement par Lady Browning, épouse du Britannique General Douglas Brownrigg, qui a initié ainsi l'élevage de la race en Europe. En 1933, elle exposa ses chiens dans la catégorie des "chiens tibétains" mais rapidement des caractéristiques propres à la race se sont imposées pour devenir une catégorie à part entière. Ainsi, en 1934, le lhassa apso et le shih tzu furent différenciés et exposés séparément. Le shih tzu a préalablement été nommé "chien lion tibétain" puis le nom du "Shih Tzu" a été officialisé définitivement à partir de 1935[3].

En 1940, la race fut reconnue officiellement par le Kennel Club anglais et ils purent prétendre aux compétitions de championnat[4]. Après la guerre, en 1951, afin d'éviter que les chiens exportés sont enregistrés comme étant des Lhasa Apso, le Kennel Club a adopté une résolution interdisant aux éleveurs de vendre aux États-Unis jusqu'à ce que la race soit officiellement reconnue par l'American Kennel Club. Ainsi, en 1955, la race est reconnue par l'American Kennel Club[5].

En 1946, de son retour de Chine où son époux était diplomate, la comtesse d'Anjou introduit le shih tzu en France, dont la race fut officialisée en 1953 au LOF de la société centrale canine[3].


Tempérament[modifier | modifier le code]

D'un naturel très sociable, le shih tzu est le compagnon idéal. Calme et posé, il détend son entourage de par sa nonchalance, il aime cependant courir et adore s'amuser, c'est un chien très joueur qui a besoin de faire de l'exercice, même s'il apprécie son confort. Vous n'entendrez pratiquement jamais le son de sa voix, c'est un chien qui n'aboie que si quelque chose le dérange. Il est très expressif et s'entend avec tout le monde, autres chiens ou humains. Il est aussi intelligent et patient.[réf. nécessaire]

Certains shih tzus possèdent néanmoins un sentiment d'indépendance très développé ; impossible alors de les faire obéir un tantinet soit-il, si cela va contre leur volonté ! Malgré leur apparence délicate, les shih tzus sont des chiens étonnamment endurants. Il est très dévoué envers son maître et reste fidèle. Par contre, il n'obéit pas servilement. Il s'adapte facilement et aboie uniquement lorsque quelque chose lui semble suspect. Bien que sportif, le shih tzu est un chien d'appartement.[réf. nécessaire]

Soins particuliers[modifier | modifier le code]

Shih tzu toiletté pour un concours canin.

Comme tout chien à poils longs, le shih tzu a besoin d'un entretien particulier. Il s'agit en fait de cheveux et non de poils. Il est cependant possible de toiletter les shih tzu ne participant pas aux expositions en coupe bébé pour éviter un entretien poussé. Il faut également surveiller régulièrement l'état de ses oreilles (épilation du conduit auditif) et de ses yeux pour éviter tout problème. Il est indispensable de nettoyer quotidiennement leurs yeux avec des produits adaptés. Ces chiens sont extrêmement doux et affectueux.[réf. nécessaire]

Ces chiens ne perdent pas leurs poils. Un brossage quotidien est nécessaire pour éviter la présence d'énormes boules de poils. [réf. nécessaire]

Conseils, ne pas oublier de leur couper les ongles. Pour les concours, ne couper jamais leur poils sauf le dessous des pattes et égalisation des poils de la robe.[réf. nécessaire]

Dressages[modifier | modifier le code]

Le shih tzu se montre quelquefois obstiné mais avec de l'entraînement et une éducation claire et cohérente, il peut apprendre beaucoup de choses. Il n'obéit pas aveuglement et déteste être forcé[6].[réf. nécessaire]

Culture[modifier | modifier le code]

Le shih tzu est représenté à travers le personnage "Daisy, l’aventurière" dans le film d'animation Comme des bêtes 2[7] ou bien encore le personnage de Marie dans la série de jeux Animal Crossing.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Rousselet-Blanc, Larousse du chien et du chiot, Larousse, , 384 pages p. (lire en ligne)
  2. L'origine du shih tzu .
  3. a et b Gérard Sasias, Le Shi-tzu, Editions Artemis, , 119 p. (lire en ligne)
  4. Club des chiens tibétains.
  5. (en) « Club History », sur Theshihtzuclub.co.uk, (consulté le 22 février 2020)
  6. Comment dresser un chien shih tzu. référence expirée, mettre à jour.
  7. « «Comme des bêtes 2»: Quels sont les nouveaux animaux craquants adoptés par la franchise? », 20minutes,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :