Service des œuvres françaises à l’étranger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Service des œuvres françaises à l’étranger (SOFE) est une administration française.

Créée par décret du , cette administration est née de la réorganisation de la Propagande française à l’issue de la Première Guerre mondiale. Le service succédait au Bureau des Écoles et Œuvres françaises à l’étranger, et dépendait du ministère des Affaires Étrangères. Ses premiers directeurs furent Albert Milhaud, puis Jean Giraudoux (-). Jean Marx succéda à Giraudoux en tant que chef de la section universitaire et des écoles. Suzy Borel, le dirigea également.

Le SOFE travaillait en étroite coopération avec l'Association française d'action artistique, fondée en 1922, ou finançait par exemple l'Alliance israélite universelle, en raison de son réseau d'écoles françaises à l'étranger. Son activité principale est la création de relations avec les élites des régions où il s'implique afin de favoriser les intérêts de la France[1].

En 1945, il a été remplacé par la Direction des Relations Culturelles et des Œuvres Françaises à l’Étranger.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Rodrigues Pereira, Marcio., Le théâtre français au Brésil de 1945 à 1970 : un outil de la diplomatie française contre le recul de son influence culturelle, Paris, Harmattan, , 182 p. (ISBN 978-2-296-10851-6 et 2-296-10851-2, OCLC 517267812, lire en ligne), p. 41
  • Notice du ministère des Affaires étrangères.