Secret Files: Tunguska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Secret Files
Tunguska
Image illustrative de l'article Secret Files: Tunguska

Éditeur Deep Silver
Développeur Fusionsphere Systems
Animation Arts
Concepteur Jörg Beilschmidt (scénario)

Date de sortie Windows :[1]
Drapeau : France
Drapeau : États-Unis
Drapeau : Espagne

Wii :[2]
Drapeau : France
Drapeau : États-Unis

Nintendo DS :[3]
Drapeau : France
Drapeau : États-Unis Prévu en 2009
Version 1.0 (version PC distribuée dans le commerce)
1.03 (dernière version PC avec les patchs à télécharger)
Genre Jeu d'aventure
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Windows
Wii
Nintendo DS
Média 1 DVD-ROM (version PC)
Disque optique Wii (version Wii)
Cartouche (version DS)
Langue Français
Contrôle Souris

Évaluation ESRB : T ?
PEGI : 12+
USK : 6 ?
Moteur 2.5D

Secret Files : Tunguska est un jeu vidéo sorti en novembre 2006 sur PC. Édité par Deep Silver et développé par Fusionsphere Systems et Animation Arts, il dévoile une trame ayant rapport avec l'incident de l'événement de la Toungouska, le . Il a pour suite Secret Files 2: Puritas Cordis.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le gameplay de Secret Files : Tunguska est le même que pour tous les autres jeux du genre (Syberia, Ni·Bi·Ru : Sur la piste des dieux Mayas…). Il s'agit d'un point & click, ou le joueur se déplace à la troisième personne dans un univers fixe, mais souvent très détaillé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Nina, la fille du professeur Kalenkov, découvre avec stupeur l'état du bureau de son père. Celui-ci saccagé par des inconnus qui ont vraisemblablement enlevé le professeur émérite, révèle que le père de Nina aurait étudié dans la région de Toungouska sur les évènements de 1908. Face à une police incrédule et désintéressée de l'affaire, Nina voyagera dans le monde entier, accompagné de son ami Max, lui-même collègue de Kalenkov, afin de retrouver son père…

Clins d'œil au monde du jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Les développeurs de Secret Files ont imprégné le jeu de petits détails faisant référence à d'autres jeux vidéo (souvent des jeux d'aventure) :

  • Lorsque le joueur fait un clic droit sur le téléphone portable dans l'inventaire de Nina, cette dernière s'exclame "Ce truc a toutes les sonneries, on peut même jouer à Orion Squad I avec !". Le jeu Orion Squad I existe : c'est le tout premier jeu du développeur Fusionsphere Systems, sorti en 2004 pour téléphone portable Nokia[4].

Musique[modifier | modifier le code]

En mai 2009, la bande originale de la série Secret Files a été mise à disposition des joueurs sur support CD en Allemagne. L'album, paru sous le nom Geheimakte - Der Original Soundtrack, regroupe deux CD, dont le premier est la bande originale de Secret Files: Tunguska tandis que le second est la bande originale de Secret Files 2: Puritas Cordis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche du jeu en version PC sur JeuxVidéo.fr
  2. Fiche du jeu en version Wii sur JeuxVidéo.fr
  3. Fiche du jeu en version DS sur JeuxVidéo.fr
  4. Infos sur Orion Squad sur le site du développeur

Liens externes[modifier | modifier le code]