Sebastian Anton Scherer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sebastian Anton Scherer

Description de l'image defaut.svg.
Naissance 4 octobre 1631
Ulm, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès 26 août 1712 (à 80 ans)
Ulm, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Compositeur, organiste

Sebastian Anton Scherer (baptisé à Ulm le 4 octobre 1631[1] et décédé dans cette même ville le 26 août 1712)[1] est un organiste et compositeur allemand de la période baroque.

Biographie[modifier | modifier le code]

On en sait très peu sur sa formation musicale. Il fut engagé à Ulm en qualité de musicus (c'est-à-dire vice-organiste) le 17 juin 1653. Il est donc l'assistant de Thomas Eberlin, organiste de la cathédrale d'Ulm, dont il épousera la fille.

En 1668, Scherer est promu Director musices, et à ce titre il dirige le Collegium Musicum et instruit les jeunes garçons de la maîtrise.

On le retrouve à l'église Saint-Thomas de Strasbourg, où il semble avoir été organiste consultant (et non pas organiste officiel puisqu'on le retrouve très vite à Ulm).

Il succède en 1671 à Thomas Eberlin pour le poste d'organiste de la cathédrale d'Ulm qu'il conservera jusqu'à sa mort.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Fichier audio
Intonatio pour orgue (info)

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?
Fichier audio
Intonatio pour orgue (info)

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?

Peu d'œuvres de Scherer lui ont survécu, ce qui est commun à une époque où peu de partitions sont publiées et où la plupart des compositions se transmettent par copies manuscrites. Dans celles qui sont parvenues jusqu'à nous, on note une forte influence de la musique italienne (en particulier dans l'œuvre pour orgue qui tient fortement de Girolamo Frescobaldi). Cette influence est typique dans la tradition de l'Allemagne du Sud dont Scherer est un des représentants.

  • Musica Sacra Op.1 (messes, psaumes et motets avec instruments) - 1665. Pour voix et instruments
  • Tablatura in cymbalo et organo intonatorium brevium per octos tonos Op.2 (Deux livres) - 1664
  • Sonatae Op. 3 (Sonates en trio pour deux violons et viole de gambe) - 1680
  • Suites pour luth (perdues)
  • Jubilate Deo, O quam mirabilis (perdu)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Tome 2, Les Hommes et leurs œuvres. L-Z, Bordas,‎ 1979, 1232 p. (ISBN 2-04-010726-6), p. 995

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Partitions gratuites[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gwilym Beechey, Scherer, Sebastian Anton, Grove, ed. L. Macy.
  • A. Guilmant et A. Pirro, Archives des maîtres de l’orgue, vol.VIII (Paris, 1907)