Sauromace Ier d'Ibérie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sauromace Ier
Titre
Roi d'Ibérie
234159 av. J.-C.
Prédécesseur Pharnabaze Ier
Successeur Mirvan Ier
Biographie
Dynastie Pharnabazides
Date de décès 159 av. J.-C.
Père Pharnabaze Ier
Mère Une princesse dzourdzouke
Conjoint Une princesse perse
Enfants Deux filles

Sauromace Ier ou Saourmag est le fils de Pharnabaze Ier et le second roi d'Ibérie. Il règne selon Cyrille Toumanoff sur l'Ibérie pendant 75 ans, de 234 à 159 ou de 237 à 162 av. J.-C. selon les Chroniques géorgiennes[1].

Biographie traditionnelle[modifier | modifier le code]

Durant son long règne de 75 ans, il subit des révoltes de la noblesse[2] et doit même se réfugier avec sa mère, à un moment, en Dzourdzouki, qui est alors dirigé par ses oncles maternels.

Il rentre au Karthli et écrase les rebelles.

Postérité[modifier | modifier le code]

De son épouse « fille de l'éristhaw de Bardaw » qualifiée de persane par les Chroniques géorgiennes, il n'aurait eu que deux filles :

  • Ne d'Ibérie, qui épouse le futur roi Mirvan Ier, fils de la tante maternelle de sa femme ;
  • Ne d'Ibérie, qui épouse son cousin anonyme l'Eristaw d'Egrissi, un fils de Koudji. Elle serait la mère de Kartam.

Il désigne comme successeur son gendre Mirvan Ier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Félicité Brosset, Histoire de la Géorgie, 1re Partie, Saint-Pétersbourg, 1849, p. 43-45.
  2. Les éristhaws après avoir délibéré auraient déclaré : « Il n'est pas bon pour nous d'obéir à un homme de notre race ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Otar Lordkipanidze, « La Géorgie à l'époque hellénistique », dans Dialogues d'histoire ancienne, vol. 9, 1983, p. 197-216.
  • Marie-Félicité Brosset, Histoire de la Géorgie, 1re Partie, Saint-Pétersbourg, 1849.
  • (en) Cyrille Toumanoff Chronology of the early Kings of Iberia Traditio, Vol. 25 (1969), p. 1-33