Samnaun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Samnaun
Blason de Samnaun
Héraldique
Vue du village de Samnaun.
Vue du village de Samnaun.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton des Grisons Grisons
Région Engiadina Bassa/Val Müstair
Localité(s) Compatsch, Laret, Ravaisch, Samnaun-Plan
Communes limitrophes Ischgl, Kappl, See, Spiss, Valsot
Maire Werner Heis
NPA 7563
N° OFS 3752
Démographie
Gentilé Samnauner
Population 758 hab. (31 décembre 2016)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 56′ 34″ nord, 10° 21′ 31″ est
Altitude 1 846 m
Superficie 5 631 ha = 56,31 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton des Grisons

Voir sur la carte administrative du Canton des Grisons
City locator 14.svg
Samnaun

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Samnaun

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Samnaun
Liens
Site web www.gemeindesamnaun.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Samnaun, appelée en romanche Samignun, est une commune suisse du canton des Grisons, située dans la région d'Engiadina Bassa/Val Müstair. Linguistiquement, elle présente, du fait de sa proximité avec le Tyrol, la spécificité d'être la seule commune germanophone de la Suisse à user traditionnellement d'un parler bavarois. Elle forme avec Ischgl un domaine de ski : la Silvretta Arena Ischgl-Samnaun.

La commune, proche de la frontière autrichienne, ne pouvait à l'origine être atteinte par la route que depuis l'Autriche. En conséquence, le village fut exclu en 1892 du territoire des douanes suisses. Cette exemption fut maintenue jusqu'en 1912 alors qu'une route fut construite en 1907 vers la Basse-Engadine. Aujourd'hui encore, la commune dispose de sa zone de boutiques hors taxes.

Population[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

Répartition de la population de 1980 à 2000 dans le tableau ci-dessous :

Langues à Samnaun
Langues 1980 1990 2000
Nombre % Nombre % Nombre %
Allemand 569 95,31 % 619 97,02 % 695 93,54 %
Romanche 4 0,67 % 10 1,57 % 6 0,81 %
Italien 1 0,17 % 3 0,47 % 6 0,81 %
Habitants 597 100 % 638 100 % 743 100 %

Une population d'immigrés Portugais, Serbes et Croates se sont également installés à Samnaun. Ils représentent en 2000 environ 2 % de la population.

Religions[modifier | modifier le code]

Depuis 1530, la commune de Samnaun s'est ralliée à la Réforme. Seule une part de la population y ayant adhéré, Samnaun a été pendant des décénies une commune paritaire (Protestants et Catholiques dans le même lieu de culte). Vers 1800, les protestants reformés sont devenus minoritaires suite à l'émigration des Capucins et en raison de l'influence du Tyrol catholique tout proche.

La Chapelle de Frère Nicolas (Bruder-Klaus-Kapelle) appartient encore aujourd'hui pour moitié à l'Église catholique romanche et à l'Église protestante réformée de Tschlin-Strada-Martina. Les derniers membres de cette diaspora s'occupent de tourisme spirituel à Samnaun.

Origines et nationalités[modifier | modifier le code]

Fin 2005, sur une population de 824 habitants, 675 (= 81,9 %) étaient des citoyens Suisses. Fin 2015, sur 733 habitants, 604 (= 82,4 %) étaient Suisses. [3]


Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2016 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 5 septembre 2017).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Einwohnerzahlen der Gemeinde Samnaun. Stand per Ende Dezember 2015

Sur les autres projets Wikimedia :