Salvatore Di Giacomo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Salvatore Di Giacomo
Salvatore di Giacomo by Vincenzo Migliaro.jpg
Salvatore Di Giacomo vers 1890 (par Vincenzo Migliaro).
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
NaplesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Parentèle
Gegè Di Giacomo (en) (petit-fils)Voir et modifier les données sur Wikidata

Salvatore Di Giacomo, né à Naples le et mort le , est un poète et dramaturge italien, auteur de poésies en dialecte « classique » du peuple napolitain. Sensible à la vie et à la culture dite subalterne de sa ville (ancienne capitale d'importance européenne) et à une vision anthropologique de ses diverses manifestations, il fut l'un des premiers en Italie à puiser à l'héritage de Verlaine, à sa musicalité, ses rythmes impairs[1]. Il fut aussi journaliste et essayiste[2].

« Io nun racconto Napule comm'è ma comme mi pare » (« Je ne raconte pas Naples comme elle est, mais comme elle me paraît »), disait-il, en deçà de tout prétendu réalisme de type folklorique : ce qui pourrait conduire à une première approche de son œuvre. La résistance à l'homologation centralisée de la langue et des styles - sur le modèle toscan - en serait une deuxième, en avance sur certaines considérations de Pasolini au siècle suivant. Avec Murolo, il a été l'un des créateurs de la chanson napolitaine à son apogée.

Il fut également auteur de pièces de théâtre, en particulier de Assunta Spina, souvent jouée avant d'être portée à l'écran.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :