Jupiter LV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis S/2003 J 18)
Aller à : navigation, rechercher
Jupiter LV
Type Satellite naturel de Jupiter
Caractéristiques orbitales
(Époque 10/06/2003, JJ 2452801.5[1])
Demi-grand axe 20 682 998 km[1]
Périapside 17 823 422 km[2]
Apoapside 23 542 573 km[2]
Excentricité 0,138 257 3[1]
Période de révolution 607,68 j[1]
(1,66 a)
Inclinaison 146,46769°[1] (par rapport à l'écliptique)
Caractéristiques physiques
Dimensions 2,0 km[1],[3]
Caractéristiques de l'atmosphère
Pression atmosphérique Aucune
Découverte
Découvreur S. Sheppard et al.[4],[5]
Imagerie 06/02/2003[5]
Publication 04/04/2003[5]
Désignation(s)
Désignation 09/06/2017
Désignation(s) provisoire(s) S/2003 J 18

Jupiter LV, désignation provisoire S/2003 J 18, est un satellite naturel de Jupiter.

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Peu de choses sont connues sur Jupiter LV, mais il s'agit de l'un des plus petits satellites naturels de Jupiter. Avec une magnitude de 16,5[4], il possèderait un diamètre moyen d'environ 2,0 km[1].

Orbite[modifier | modifier le code]

Jupiter LV orbite autour de Jupiter à la distance moyenne de 20 682 998 kilomètres en un peu plus de 600 jours, avec une inclinaison de 146 degrés sur l'écliptique et une excentricité de 0,14. Comme tous les satellites externes de Jupiter, il est rétrograde.

Jupiter LV pourrait faire partie du groupe d'Ananké. Ses éléments orbitaux n'étant pas connus avec précision, cette appartenance n'est pas déterminée de façon définitive.

Historique[modifier | modifier le code]

Jupiter LV fut découvert par l'équipe de Scott Sheppard sur des images datant du 6 février 2003 ; la découverte fut annoncée le 4 avril 2003[5]. Sa désignation provisoire, S/2003 J 18 indique qu'il fut le 18e satellite imagé autour de Jupiter en 2003.

Le satellite, perdu depuis 2003, est finalement réobservé les 24 mars et 23 avril 2017 ; cette réobservation est annoncée le 2 juin 2017[6]. Il reçoit en conséquence sa désignation permanente, Jupiter LV, le 9 juin 2017[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g « Guide for the satellites of Jupiter », bugle.imcce.fr (consulté le 26 février 2008)
  2. a et b Donnée calculée sur la base d'autres paramètres
  3. « Jupiter's Known Satellites » (consulté le 26 février 2008)
  4. a et b (en) Sheppard, S. S.; Gladman, B.; Marsden, B. G., « Satellites of Jupiter and Saturn », Circulaire de l’UAI, no 8116,‎ (résumé, lire en ligne)
  5. a, b, c et d (en) Marsden, Brian G, « S/2003 J 18 », Circulaire du Centre des planètes mineures, vol. 2003-G20,‎ , — (lire en ligne)
  6. http://www.minorplanetcenter.net/mpec/K17/K17L09.html
  7. MPC 105280.