Sébastien Rosseler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sébastien Rosseler
Denain - Grand Prix de Denain, le 17 avril 2014 (A049).JPG
Sébastien Rosseler lors de la présentation des coureurs du Grand Prix de Denain 2014.
Informations
Surnom
Le Buffle de Stoumont
Naissance
Nationalité
Spécialité
contre-la-montre, classiques[1]
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
Principales victoires
Course par étapes
Trois Jours de La Panne 2011

Sébastien Rosseler est un coureur cycliste belge né le à Verviers. Professionnel de 2003 à 2013, il a notamment remporté la Flèche brabançonne en 2010 et les Trois Jours de La Panne en 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une première année chez Quick Step-Davitamon en 2003, au cours de laquelle il remporte trois étapes de l'Olympia's Tour, Sébastien Rosseler passe la saison 2004 chez Relax-Bodysol. Il s'y illustre au meilleur niveau en terminant neuvième de Gand-Wevelgem, puis huitième des Quatre Jours de Dunkerque.

De retour chez Quick Step-Innergetic à partir de 2005, il y est souvent blessé. Il termine néanmoins quatrième des Trois Jours de La Panne, deuxième du Tour de Belgique, puis troisième de Halle-Ingooigem en 2006, usant chaque fois de ses qualités d'infatigable rouleur. Celles-ci lui permettent d'obtenir sa première victoire professionnelle en 2007, sur l'étape contre-la-montre de l'Eneco Tour, qu'il termine huitième. La même année, il termine quatrième des Championnats de Belgique contre-la-montre et du Tour de Belgique. Il montre également des dispositions pour les pavés en terminant 21e de Paris-Roubaix.

En 2008, il est encore blessé en début de saison, mais s'illustre de nouveau sur l'Eneco Tour. Troisième du contre-la-montre final, Rosseler obtient la deuxième place du classement général, derrière José Iván Gutiérrez. En fin de saison, il termine cinquième de Paris-Bruxelles, puis deuxième du Circuit franco-belge dont il remporte une étape. En 2011, il gagne les étapes contre-la-montre des Quatre jours de Dunkerque et du Tour de Belgique, et prend la deuxième place du championnat de Belgique contre-la-montre, derrière Maxime Monfort. Il représente la Belgique dans cette discipline aux championnats du monde à Mendrisio. Il prend la 37e place.

En 2010, alors qu'il a rejoint l'équipe RadioShack il remporte la quatrième étape du Tour de l'Algarve et devient ainsi le premier coureur de l'équipe à remporter une course UCI[2]. Au printemps, il gagne la Flèche brabançonne, l'un des principaux succès de sa carrière. En mars 2011, il est deuxième des Trois Jours de Flandre-Occidentale puis s'impose lors des Trois Jours de La Panne, dont il gagne également l'étape contre-la-montre. À partir du mois suivant, des douleurs à un genou le forcent à abandonner lors du Tour de Romandie, puis lors du Tour du Luxembourg en juin[3]. Il ne court plus durant cette saison et est opéré à un tendon du genou en septembre[4].

Il court en 2012 et 2013 pour Garmin-Sharp. Il y est recruté pour ses qualités de rouleur[5]. Il dispute le Tour d'Italie 2012 où il remporte avec ses coéquipiers le contre-la-montre par équipes. Ryder Hesjedal, leader de l'équipe, devient le premier Canadien à remporter le Giro. Fin 2013, son contrat prolongé dans l'équipe en raison de résultats insuffisants[6].

En 2014, il rejoint l'équipe continentale belge Veranclassic-Doltcini. Démotivé par une série de blessures selon le manager de cette équipe, il décide d'arrêter sa carrière en juin 2015[7].

Il est surnommé le Buffle de Stoumont en raison de sa carrure et de ses impressionnantes capacités de rouleur.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Amateur[modifier | modifier le code]

Professionnel[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation

  • 2012 : 125e, vainqueur de la 4e étape (contre-la-montre par équipes)

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2015 au 31 juillet 2015
  2. Du 1er janvier 2012 au 29 juin 2012
  3. Du 30 juin 2012 au 31 décembre 2013

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Sébastien Rosseler », sur slipstreamsports.com (consulté le 20 août 2013)
  2. « Volta ao Algarve, Portugal, 2.1 : Rosseler dans l'histoire », sur velowallon.be, (consulté le 20 février 2010)
  3. « Rosseler incertain pour le Tour », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 17 juin 2015)
  4. « Le Liégeois Sébastien Rosseler sera opéré au tendon du genou ce vendredi », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 17 juin 2015)
  5. « “Le collectif mis en avant” », sur dhnet.be, (consulté le 17 juin 2015)
  6. Julie Dremière, « Sébastien Rosseler sans équipe pour 2014 », sur cyclismactu.net,
  7. « Sebastien Rosseler raccroche », sur directvelo.com, (consulté le 17 juin 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :