Rythme bêta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rythme beta)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Exemple de rythme bêta.

Le rythme bêta ou onde bêta ou activité bêta est un rythme cérébral que l'on peut mesurer par électroencéphalographie et quantifier par électroencéphalographie quantitative. Le rythme bêta se caractérise par une activité physiologique de grandes assemblées de neurones du cerveau humain dont la fréquence se situe entre 12,5 et 30 Hz (ou cycles par seconde). Les ondes bêta peuvent être divisées en :

  • ondes bêta 1 (12.5-20 Hz) ;
  • ondes bêta 2 (20-30 Hz) ;
  • ondes bêta hautes encore appelées gamma (de 30-45 Hz jusqu'à 80Hz).

Les activités cérébrales du rythme bêta sont caractéristique des états d'éveil normal conscient qui peut être subdivisé en éveil calme ou éveil interne lorsque le sujet qui est les yeux fermés est en attention diffuse, et en éveil actif ou éveil externe lorsque le sujet qui est les yeux ouverts poursuit une tâche perceptuelle (vision, audition, toucher) ou mentale (arithmétique, cognitive, complexe)[1],[2],[3].

Fonction[modifier | modifier le code]

Les ondes bêta de faibles amplitudes présentant de multiples modifications de fréquences rapides qui sont souvent associées à un état de pensée actif, occupé, voire anxieux, avec une haute concentration[4],[5].

Au niveau du cortex moteur, le rythme bêta est associé aux contractions musculaires associées au mouvements isotoniques et est arrêté avant et pendant un changement de mouvement[6]. Des pics soudains d'activité bêta sont associée à un renforcement du feedback (retour) sensoriel lors du contrôle moteur statique et sont également réduits durant les changements de mouvement[7]. Au contraire, l’activité bêta est renforcée lorsque le mouvement est refoulé ou volontairement supprimé[8]. Enfin, l'induction artificielle d'onde bêta au niveau du cortex moteur, par diverses méthodes de stimulations magnétiques transcraniennes, provoque un ralentissement des mouvements moteurs, ce qui est cohérent avec son lien avec les contractions isotoniques[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. W. Grey Walter, The Living Brain, W. W. Norton, New York, 1963
  2. W.J. Ray and H.W. Cole. EEG Alpha Activity Reflects Attentional Demands and beta Activity Reflects Emotional and Cognitive Processes. Science, New Series, Vol 228, N° 4700, 750-752, may 10, 1985
  3. Recommendations for EEG and Evoked Potential Mapping. The Committee: W.M. Herrmann (Chairman), K. Abt, R. Coppola, E. T. Etevenon, G. Ferber, M. Fink, A.S. Gevins, H. Hinrichs, T.M. Itil, E.R. John, St. Kubicki, H. Künkel, J. Kugler, D. Lehmann, H. Petsche, P. Rappelsberger, J. Röhmel, M. Saito, B. Saletu, W. Scheuler. Corresponding Members: K. Maurer, M. Nuwer. April 5, 1990; Appeared in: Neuropsychobiology 1989; 22: 170-176.
  4. Pierre Etevenon.Du rêve à l'éveil. Bases physiologiques du sommeil, Albin Michel, 1987, présentation en ligne=[1], présentation en ligne=[2], 1986
  5. Pierre Etevenon. L'homme éveillé. Paradoxes du sommeil et du rêve. Tchou,1990
  6. (en) SN Baker, « Oscillatory interactions between sensorimotor cortex and the periphery », Current opinion in neurobiology, vol. 17, no 6,‎ , p. 649–55 (PMID 18339546, PMCID 2428102, DOI 10.1016/j.conb.2008.01.007)
  7. (en) E Lalo, T Gilbertson, L Doyle, V Di Lazzaro, B Cioni et P Brown, « Phasic increases in cortical beta activity are associated with alterations in sensory processing in the human », Experimental brain research. Experimentelle Hirnforschung. Experimentation cerebrale, vol. 177, no 1,‎ , p. 137–45 (PMID 16972074, DOI 10.1007/s00221-006-0655-8)
  8. (en) Y Zhang, Y Chen, SL Bressler et M Ding, « Response preparation and inhibition: the role of the cortical sensorimotor beta rhythm », Neuroscience, vol. 156, no 1,‎ , p. 238–46 (PMID 18674598, PMCID 2684699, DOI 10.1016/j.neuroscience.2008.06.061)
  9. (en) A Pogosyan, LD Gaynor, A Eusebio et P Brown, « Boosting cortical activity at Beta-band frequencies slows movement in humans », Current biology : CB, vol. 19, no 19,‎ , p. 1637–41 (PMID 19800236, PMCID 2791174, DOI 10.1016/j.cub.2009.07.074)

Articles connexes[modifier | modifier le code]