Rutshuru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rutshuru (homonymie).
image illustrant la République démocratique du Congo
Cet article est une ébauche concernant la République démocratique du Congo.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Territoire de Rutshuru
Administration
Pays Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo
Province Nord-Kivu
Administrateur
de territoire
M. Oscar Ntambiye
Nombre
de députés
9
Démographie
Population 69 302 hab. (2004)
Densité 13 hab./km2
Langue nationale Kiswahili
Géographie
Coordonnées 1° 11′ sud, 29° 27′ est
Superficie 5 289 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

Voir la carte administrative de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Territoire de Rutshuru

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

Voir la carte topographique de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Territoire de Rutshuru
Sources
Communes et Territoires - Villes - Provinces

Rutshuru est une localité et un territoire de l'est du Nord-Kivu en République démocratique du Congo, proche des frontières du Rwanda et de l'Ouganda.

Géographie[modifier | modifier le code]

C'est un lieu de passage connu pour ses chutes de Rutshuru et les sources chaudes proches, les Mayi Ya Moto et le parc national des Virunga. Les deux collectivités qui composent le territoire de Rutshuru sont Bwito et Bwisha avec sept groupements chacune.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville est prise le 28 octobre 2008 par les troupes rebelles du CNDP de Laurent Nkunda, tutsi congolais, ancien officier, successivement, de l'APR (Armée patriotique rwandaise), du RCD (Rassemblement congolais pour la démocratie), mouvement politico-militaire basé à Goma (soutenu par le Rwanda pendant la transition) et de l'ANC (Armée nationale congolaise). Le RCD s'est transformé en parti politique et a participé aux différentes élections congolaises. Le CNDP est créé par Laurent Nkunda qui a refusé d'intégrer, après les élections, les FARDC (Forces Armées de la RDC) pour ériger une insurrection armée menée contre les institutions de la RDC (avec le soutien du Rwanda) visant à défendre la communauté tutsie congolaise contre de possibles ou probables représailles contre les tutsis congolais du mouvement armé rwandais FDLR (Front démocratique de libération du Rwanda) hutu réfugié au Congo.

Ce mouvement FDLR est né de la défaite du régime du défunt président rwandais hutu Juvénal Habyarimana dont l'avion fut abattu le 6 avril 1994 lors de son atterrissage au-dessus de Kigali par un missile tiré par des militaires dont l'appartenance reste encore une controverse à ce jour (assassinat qui fut, semble-t-il, le point de départ du génocide rwandais). La province du Kivu (nord et sud) a toujours été une région d'hospitalité et de refuge des victimes des différentes affrontements ethniques (Hutu-Tutsi) qui a jalonné l'histoire mouvementée du Rwanda (et aussi du Burundi) depuis son accession à l'indépendance.

Références[modifier | modifier le code]