Rue du Marché aux Herbes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pignon de la Maison du Char d'Or

La rue du Marché aux Herbes (en néerlandais : Grasmarkt) est une rue de Bruxelles, en Belgique, située à quelques dizaines de mètres de la Grand-Place.

Plaques de rue de la RUE DU MARCHÉ-AUX-HERBES dite « RUE GASTON LAGAFFE ».

Historique[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

La rue du Marché aux Herbes commence son parcours derrière l'église Saint-Nicolas, à l'angle de la rue des Fripiers, de la rue de Tabora, pour le côté impair, et petite rue au Beurre, pour le côté pair. Elle finit rue des Éperonniers pour le côté impair, et rue de la Putterie, pour le côté pair[1].

Passant non loin de la Grand-Place de Bruxelles, elle monte jusqu'aux Galeries royales Saint-Hubert avant de s'élargir jusqu'à former une place d'où partent la rue de la Montagne et la rue de la Madeleine.

Sur cette place donnent le Museum of original figurines et la « Galerie Horta » qui permet l'accès à la Gare de Bruxelles-Central en passant sous l'Hôtel Méridien.

Le centre de la place est ornée d'une fontaine de la fin du XXe siècle célébrant la mémoire du bourgmestre Charles Buls.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

La rue du Marché aux Herbes abrite un grand nombre d'édifices remarquables parmi lesquels plusieurs maisons baroques du plus grand intérêt.

Côté pair[modifier | modifier le code]

Côté impair[modifier | modifier le code]

  • L'Agneau Blanc, n°42, ornée de charmantes sculptures par Pierre Van Dievoet, rares et uniques sculptures d'époque à Bruxelles mais qui se délitent irrémédiablement et bien tristement dans cette indifférence typique des autorités chargées des beaux-arts à Bruxelles.
  • Maison "Roi d'Espagne" (Coninck van Spanje), section 37, n° 171, disparue.
  • Maison "l'Aiguière d'Or" (Gulden Lampet), section 37, n° 172, disparue, contiguë à la suivante. Elle était le domicile du sculpteur Pierre Van Dievoet.
  • Maison du Renard Blanc (In den Vos, 1702 et Wit Vosken en 1767), dernière maison, au coin de la rue de la Putterie (disparue), parcelle section 37, n° 173.

Plusieurs impasses débouchent sur la rue du Marché aux Herbes :

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Ce site est desservi par les stations de métro : Gare Centrale et De Brouckère.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eugène Bochart, Bruxelles ancien et nouveau. Dictionnaire historique des rues, etc., Bruxelles, 1857, p. 281.

Articles connexes[modifier | modifier le code]