Rue de Tolède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rue de Tolède
Calle de Toledo
Image illustrative de l’article Rue de Tolède
La rue de Tolède vue depuis la Plaza Mayor.
Situation
Coordonnées 40° 24′ 38″ nord, 3° 42′ 32″ ouest
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Région Madrid Communauté de Madrid
Ville Madrid
Tenant Plaza Mayor
Aboutissant Glorieta des Pyramides
Morphologie
Type Rue

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Rue de Tolède Calle de Toledo

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Rue de Tolède Calle de Toledo

Géolocalisation sur la carte : Madrid

(Voir situation sur carte : Madrid)
Rue de Tolède Calle de Toledo

La rue de Tolède (en espagnol, Calle de Toledo) est une voie de circulation de la ville de Madrid, en Espagne.

Situation[modifier | modifier le code]

D'orientation nord-sud, la rue débute au niveau de la Plaza Mayor et se poursuit jusqu'à la porte de Tolède avant de s'achever à la glorieta des Pyramides juste avant le pont de Tolède qui franchit le Manzanares. Elle traverse les arrondissements du Centre et d'Arganzuela.

Histoire[modifier | modifier le code]

Précédemment nommée Paseo de los Ocho Hilos, la rue doit son nom au fait qu'elle faisait partie du chemin permettant de rejoindre la ville de Tolède. Reliant la ville à la province, la rue de Tolède permettait l'arrivée de marchandises[1] qui venaient approvisionner les marchés comme le Mercado de San Miguel.

En 1630, le poète du Siècle d'or Alonso Jerónimo de Salas Barbadillo vivait dans cette rue.

L'écrivain Ramón de Mesonero Romanos, rattaché au mouvement du costumbrismo lui a dédié une œuvre La calle de Toledo en 1832[2].

Sites et monuments[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La rue est desservie par les stations La Latina, Puerta de Toledo et Pirámides de la ligne 5 du métro de Madrid.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Pedro de Répide, Las Calles de Madrid, La Librería (ISBN 978-84-87290-90-9), p. 730-733
  2. Susan Larson, Eva Woods, (2001), Visualizing Spanish modernity, Berg Publishers, pág. 103

Sur les autres projets Wikimedia :