Rue Lénine (Ivry-sur-Seine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rue Lénine
Situation
Coordonnées 48° 49′ 02″ nord, 2° 23′ 48″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Ivry-sur-Seine
Début Avenue Georges-Gosnat
Fin Ponts Nelson-Mandela
Morphologie
Type Rue
Histoire
Anciens noms Rue de Seine
Rue Staline
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Rue Lénine
Géolocalisation sur la carte : Paris et la petite couronne
(Voir situation sur carte : Paris et la petite couronne)
Rue Lénine
Géolocalisation sur la carte : Val-de-Marne
(Voir situation sur carte : Val-de-Marne)
Rue Lénine

La rue Lénine est une voie de circulation se trouvant à Ivry-sur-Seine. Dans le prolongement de l'avenue Georges-Gosnat, elle est la principale artère est-ouest de la commune.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue Lénine suit le tracé de la D 154[1], et est desservie par la gare d'Ivry-sur-Seine, proche de son extrémité ouest. Partant du carrefour de l'avenue Georges-Gosnat et de la rue Molière, elle croise notamment la rue Jean-Jacques-Rousseau puis le boulevard Paul-Vaillant-Couturier avant de rencontrer le pont Nelson-Mandela sud au carrefour du quai Jean-Compagnon et du quai Auguste-Deshaies.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de cette rue rend hommage à Vladimir Ilitch Lénine, homme politique russe.

Historique[modifier | modifier le code]

La remise des Fauconniers.

Cette voie a en partie eu la même histoire que l'avenue Georges-Gosnat, tout d'abord appelée rue de Seine[2],[3], qui menait à ce qui était à l'époque le pont de Conflans.

La crue de la Seine de 1910 atteint durement cette rue et les voies alentours, le sauvetage des habitants étant assuré par le 23e régiment de dragons[4],[5],[6].

Après la première guerre mondiale, elle est nommée rue de la Mairie[7].

Puis, le , elle est rebaptisée rue Staline[8].

En novembre 1961, le conseil municipal décide de changer le nom de cette voie en rue Lénine[9], jusqu'à la Seine.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Le pensionnat professionnel fondé par Pompée à Ivry (Atget, 1901).
  • Église Sainte-Croix d'Ivry-Port, construite en 2005.
  • À l'entrée du centre commercial Quais d'Ivry, la placette des Fauconnières, dont le nom vient de la remise des fauconniers qui s'y trouvait au XVIIIe siècle, et figurait sur la carte des Chasses du Roi.
  • Ancien siège du Parti Socialiste Français[10].
  • Au numéro 1 de cette rue se trouvait la maison de vins en gros Gerbaud. Elle y produisait le Vin du Postillon jusqu'en 1967[11],[12].
  • C'est quelques numéros plus à l'ouest, du même côté de la rue, que se trouvait une grande bâtisse construite au XVIIe siècle, entourée d'un parc. En 1820, s'y installa une succursale du Collège Sainte-Barbe Delanneau. Elle fut ensuite acquise dans les années 1830-1840 par un industriel nommé Saget, qui y fabrique des lampes à huile à réflecteurs paraboliques du système Ami Argand, continué par Isaac-Ami Bordier-Marcet. En 1853, sa veuve loua cette demeure à Pierre-Philibert Pompée qui y ouvrit en 1853 une école professionnelle libre. Cette bâtisse fut ensuite partiellement occupée par la mairie, puis détruite en 1912[13].
  • Au numéro 7 se trouvait une maison de santé fondée 1828 par l'aliéniste Jean-Étienne Esquirol. Le physicien Sadi Carnot y mourut en 1832[14]. Cette maison fut représenté par un pastel de Maurice Utrillo[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]