Rot un Wiss (revue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la revue. Pour le drapeau, voir Drapeau de l'Alsace.

Rot un Wiss était une revue bilingue à tendance autonomiste diffusée à partir de 1975 en Alsace et en Lorraine. L'équipe de rédaction était composée de membres et de proches de l'Union du peuple alsacien et du parti fédéraliste d'Alsace-Lorraine. Elle a disparu après une trentaine d'années.

Origines[modifier | modifier le code]

Créée en février 1975 par Bernard Wittmann, la revue Rot un Wiss emprunte son nom à l'un des drapeaux historiques alsaciens (Rot un Wiss en alémanique signifie « rouge et blanc»). Sous titrée « mensuel fédéraliste bilingue pour l'Alsace et la Lorraine thioise », elle est le dernier avatar d’une série de revues polémistes et régionalistes alsaciennes comme Uss'm Follik - Du Peuple, Klapperstei - Pierre des bavards, Alsace Rouge, Gewann, Budderfladde - Tartine beurrée, disparues dans les années 1980. La revue paraît initialement tous les deux mois mais devient mensuelle dès son n° 8.

Rédacteurs[modifier | modifier le code]

Bernard Wittmann, le fondateur de la revue, devient son rédacteur en chef. En 1989, Gabriel Andres le remplace, mais à la suite d'un article qualifié de révisionniste par la justice, il quitte la tête de la revue en 1997. Une nouvelle génération prend les rênes. Ainsi, Thierry-Karl Goschescheck, l'actuel président du FNAL, le sera pendant un court moment, remplacé par Bruno Wolff (1997-2003). Le dernier rédacteur sera Jérôme Goepfer.

Contenu[modifier | modifier le code]

Successeurs de Rot un Wiss[modifier | modifier le code]

Vivre l'Alsace[modifier | modifier le code]

Entre 2005 et 2008, le journal est nommé Vivre l'Alsace sous-titré Rot un Wiss.

Tonic[modifier | modifier le code]

Le magazine satirique Tonic absorbe Vivre l'Alsace en septembre 2008.

Lien externe[modifier | modifier le code]