Drapeaux de l'Alsace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L’Alsace est une région historique et une collectivité territoriale située dans l'est de la France. Elle possède deux drapeaux :

  • le drapeau dit « blasonné », ou drapeau « administratif », utilisé par la plupart des collectivités territoriales. Reprenant les armes de la Basse-Alsace et de la Haute-Alsace, il existe en deux déclinaisons différentes.
  • le drapeau Rot un Wiss, parfois appelé « drapeau historique », qui reprend les couleurs traditionnelles de l'Alsace.

Le drapeau « blasonné » de l'Alsace[modifier | modifier le code]

Drapeau "blasonné" de l'Alsace (version juxtaposée)
Drapeau
Utilisation Drapeau civil FIAV defacto.svg
Caractéristiques
Proportions 2:3

Drapeau "blasonné" de l'Alsace (version fusionnée)
Drapeau
Utilisation Drapeau civil FIAV defacto.svg
Caractéristiques
Proportions 2:3

Le drapeau « blasonné » de l'Alsace, aussi appelé « administratif », est un drapeau qui se base sur le blason de l'Alsace.

Le blason de l'Alsace apparait au XVIe siècle. Il consiste en une superposition ou une juxtaposition des armes des landgraviats de Haute-Alsace (Oberelsass) et de Basse-Alsace (Unterelsass).

Le blason de l'Alsace présentant deux variantes (juxtaposé ou fusionné), il existe un drapeau blasonné dans chacune de ces variantes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le drapeau blasonné apparait dans les années 1970-80 à la faveur des lois de décentralisation et de la création de la région Alsace. À cette époque, certaines collectivités locales choisissent de pavoiser avec ce drapeau pour éviter l’emploi du drapeau Rot un Wiss, considéré alors comme revendicatif.

Statut officiel[modifier | modifier le code]

En tant que tel, le drapeau blasonné n'a pas de statut officiel.

Les blasons dont il découle ont par contre fait l'objet de décisions officielles. Sous sa forme juxtaposée, le blason de l'Alsace a été officialisé en 1948 par les préfets du Haut-Rhin et du Bas-Rhin. La forme superposée du blason de l'Alsace, elle, a été choisie en 2009 pour figurer comme identifiant de la région Alsace sur les plaques d'immatriculation.

Une consultation publique pour choisir le nouvel identifiant territorial des plaques d'immatriculation de la collectivité européenne d'Alsace est lancée à l'automne 2020. Trois choix sont proposés : le logo "A cœur" de la marque partagée Alsace, le drapeau blasonné dans sa version superposée et le drapeau Rot un Wiss[1],[2]. Avec 43,45 % des voix, c'est le "A cœur" qui remporte la consultation et figurera sur les plaques d'immatriculation à partir du 1er janvier 2021. Le drapeau blasonné a récolté 36,59 % des voix, et 19,96 % pour le Rot un Wiss[3].

Usage actuel[modifier | modifier le code]

Le drapeau blasonné fait l'objet d'un usage officieux par plusieurs collectivités (région[4], collectivité européenne d'Alsace, départements, communes) ainsi que certaines administrations[5]. Son usage populaire est plus restreint.

Le drapeau « Rot un Wiss »[modifier | modifier le code]

Drapeau "historique" de l'Alsace Rot un Wiss
Drapeau
Utilisation Drapeau civil FIAV defacto.svg
Caractéristiques
Proportions 2:3

Rot un Wiss se traduit de l'alsacien par rouge et blanc. Il s'agit des couleurs traditionnelles de plusieurs villes d'Alsace.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le drapeau apparait au début des années 1870, alors que l'Alsace est rattachée à l'Empire allemand en vertu du Traité de Francfort. Une partie de la population, en particulier à Strasbourg, refuse de pavoiser avec les couleurs impériales et pavoise avec les couleurs historiques de la ville, le rouge et blanc[6],[7].

Outre Strasbourg, ces couleurs sont également celles de nombreuses villes alsaciennes comme Mulhouse, Ensisheim, Guebwiller, Sélestat, Munster ou Wissembourg. De ce fait la pratique se répand rapidement[6],[7].

Le Rot un Wiss présente ainsi la particularité d'être issu d'un mouvement spontané de la population. Au début, les bandes sont disposées tantôt verticalement, tantôt horizontalement, parfois avec le blanc en haut. Au cours des années, la disposition horizontale avec le rouge en haut devient la plus usitée[6],[7].

Drapeau très populaire, son usage est favorisé par les milieux francophiles afin de marquer le particularisme alsacien face à l'Allemagne. Il est alors utilisé fréquemment lors des fêtes civiles et religieuses mais également à l'occasion des conscriptions.

Après la Première Guerre mondiale, le drapeau Rot un Wiss est repris par les mouvements régionalistes et autonomistes après le retour des «provinces perdues» à la France, en suite des maladresses de l'administration française. Il acquiert un rôle plus politique, étant brandi pour montrer l'attachement à l’histoire de la région et aux particularismes régionaux. Il est, à ce titre, combattu par le gouvernement français entre les deux Guerres mondiales, et totalement interdit lors de la période d'annexion par l'Allemagne nazie.

Après la Libération, il est considéré comme un symbole séditieux, pour les mêmes raisons que le drapeau de la Bretagne. Il se fait beaucoup plus rare, n'apparaissant quasiment plus que lors de fêtes religieuses.

Il réapparait progressivement avec le renouveau régionaliste lié au mouvement de mai 1968. Le 19 juin 1968, le drapeau Rot un Wiss est hissé au sommet de la cathédrale de Strasbourg par des militants régionalistes[8].

Il retrouve une présence visible dans l'espace public au début des années 2000 à l'occasion des discussions pour le choix de l'identifiant des plaques d'immatriculation[9], puis lors des manifestations contre la fusion des régions de 2014/2015[10]. Des inconnus l'installent à nouveau brièvement au sommet de la cathédrale de Strasbourg à l'occasion du centenaire de l'Armistice de 1918[11].

Dans la culture et les arts[modifier | modifier le code]

Ce drapeau fait partie des symboles alsaciens. On le retrouve par exemple dans les œuvres d'illustrateurs aussi divers que Hansi[12], Henri Solveen, Paul Adolphe Kauffmann ou Charles Spindler.

Dans la poésie et le théâtre, Gustave Stoskopf compose un long poème en alsacien intitulé « Rot un Wiss sin unsri Farwe » (rouge et blanc sont nos couleurs)[6]. Traduit par Ad. Morpain, le poème commence ainsi[6]:

Version originale Traduction de A. Morpain

Rot un wiss sin unsri Farwe,
Luschti flattre sie im Wind,
Saaue mir, wie m’r e Ländel
So wie unser Elsass find ?

Voici, mes chers amis, le drapeau de l’Alsace,
Qui tient chez l’Alsacien une si large place :
A la hampe dorée, aux couleurs rouge et blanc,
Que l’on hisse partout et flotte au gré du vent ?

En 1904, Gustave Stoskopf compose une pièce de théâtre alsacien intitulée « D'verbotte Fahne » (le drapeau interdit)[6] s'inspirant d'un fait divers au cours duquel le Kreisdirektor de Haguenau avait décrété l’interdiction du drapeau alsacien dans sa juridiction.

Le drapeau Rot un Wiss est également l'objet de l'hymne alsacien, le Elsässisch Fàhnelied, dont les paroles ont été écrites par Emile Woerth (1870–1926), poète natif de Benfeld, dans son ouvrage "Hoch und allein" paru en 1912.

Statut officiel[modifier | modifier le code]

Tout comme le drapeau blasonné, le drapeau Rot un Wiss n'a pas de statut officiel. Toutefois, selon un sondage CSA d'avril 2017, 67 % des Alsaciens souhaitent que le Rot un Wiss devienne le drapeau officiel de l'Alsace[13].

Drapeau adopté par le Landtag d'Alsace-Lorraine en 1912
Drapeau
Utilisation Pavillon d'État FIAV normal.svg
Caractéristiques
Proportions 2:3

Le drapeau de l'Alsace-Lorraine, qui en est une variante, a par contre fait l'objet d'une délibération officielle. Le , le Landtag d'Alsace-Lorraine adopte à l'unanimité un drapeau composé des couleurs rouge et blanche, disposées horizontalement, avec une croix de Lorraine de couleur jaune[6], disposée en haut à gauche[Note 1], dans la bande rouge du drapeau. Le climat international tendu de l'époque fit que Guillaume II ne ratifiera jamais cette décision. La Première Guerre mondiale mit fin aux espoirs de la Constitution de 1911 et au consensus politique local autour d'une autonomie souveraine de la région alsacienne.

Usage actuel[modifier | modifier le code]

Il est aujourd’hui utilisé dans certains villages alsaciens en lieu et place du drapeau administratif et fréquemment lors de manifestations sportives dans la région[14],[15],[16]. Considéré par beaucoup comme un symbole de l'identité alsacienne[17], il est notamment utilisé par les mouvements régionalistes et lors du mouvement des Gilets jaunes[18].

En septembre 2020, le parti autonomiste Unser Land renonce à utiliser le drapeau Rot un Wiss sur son logo afin « de rappeler que le drapeau Rot un Wiss n’est pas le drapeau d’un parti mais le drapeau de tous les Alsaciens »[19].

À l'automne 2020, le Rot un Wiss est l'un des trois choix soumis à la consultation publique du nouvel identifiant territorial des plaques d'immatriculation de la collectivité européenne d'Alsace.

On retrouve le drapeau Rot un Wiss sur le maillot du Racing Club de Strasbourg Alsace. Des personnalités comme Delphine Wespiser[20] ou Frédéric Bierry[21] s'affichent également avec ce drapeau.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. in der heraldisch rechten Ecke, littéralement dans le coin héraldique droit qui signifie dextre, correspondant au coin supérieur gauche lorsque le drapeau est vu de face.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Consultation sur les plaques d'immatriculation ALSACE »,
  2. « Alsace : quel futur logo pour les plaques minéralogiques ? », Dernières nouvelles d'Alsace - DNA,‎ (lire en ligne)
  3. « Plaques d’immatriculation alsaciennes : ce sera le Acoeur », article des Dernières Nouvelles d'Alsace du 2 novembre 2020.
  4. Aussi bien l'ancienne région Alsace que la région Grand Est.
  5. Citons la Gendarmerie nationale et les Sapeurs-Pompiers.
  6. a b c d e f et g Jean-Georges Trouillet, Le drapeau alsacien, des origines à nos jours, Haguenau, Editions Nord Alsace, (ISBN 978-2-9517546-6-9)
  7. a b et c (de) Dr. Günter Mattern, « Geschichte der Farben des Elsass und seine Städte », Archives héraldiques suisses / Schweizer Archiv für Heraldik,‎ , p. 57 ff.
  8. « HISTOIRES DE 1968 . Il y a 50 ans, un drapeau alsacien au sommet de la cathédrale », sur www.dna.fr (consulté le 12 septembre 2020)
  9. « Immatriculations: l'Alsace à côté de la plaque ? », Journal L'Alsace,‎ , Pages "Région"
  10. Histoire Alsace, « Drapeaux d'Alsace intégral Nouvelle version », (consulté le 15 mars 2017).
  11. « Un drapeau Rot un Wiss sur la flèche de la cathédrale pendant quelques heures », DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace,‎ (lire en ligne)
  12. Hansi, « Mon Village », sur Archive.org
  13. Institut de sondage CSA, « Les Alsaciens et leur région », sur csa,eu, (consulté le 12 septembre 2020)
  14. « Les photos du dernier match entre la SIG et l'ASVEL », lalsace.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mars 2017).
  15. « Dossier ressource : les sceaux (p. 8) », CRDP d’Alsace (consulté le 24 novembre 2012)
  16. Histoire Alsace, « Drapeaux d'Alsace intégral Nouvelle version », (consulté le 8 mars 2017).
  17. « Strasbourg: un drapeau régionaliste sur la cathédrale », le Figaro,‎ (lire en ligne)
  18. « les drapeaux "rot un wiss" et alsacien un peu partout... », DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace,‎ (lire en ligne)
  19. Unser Land, « Communiqué du 10.09.2020 », sur unserland.org, (consulté le 19 septembre 2020)
  20. Delphine Wespiser, « Page Facebook officielle de Delphine Wespiser », sur facebook.fr, (consulté le 12 septembre 2020)
  21. Frédéric Bierry, « Page facebook officielle de Frédéric Bierry », (consulté le 19 septembre 2020)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Georges Trouillet, Le Drapeau Alsacien, des origines à nos jours, Éditions Nord-Alsace, 2007. Préface de Henri Goetschy (ISBN 978-2-9517546-6-9)
  • Michel Krempper, "Rot un Wiss" Histoire politique du drapeau alsacien", éditions Yoran Embanner, 2016, (ISBN 978-2-36747-035-1)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]