Ross Ulbricht

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ross Ulbricht
Ross Ulbricht.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (38 ans)
AustinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Ross William UlbrichtVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Ross William UlbrichtVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Dread Pirate RobertsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Condamné pour
Trafic de stupéfiants, Continuing Criminal Enterprise (en) (), blanchiment d'argent ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de détention
United States Penitentiary, Tucson (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinction
Œuvres principales

Ross William Ulbricht, né à Austin le , est un ancien opérateur américain de site sur le dark web.

Il créé en 2011 le site Silk road sous le pseudonyme « Dread Pirate Roberts », une place de marché anonyme en ligne, permettant la vente de biens notamment illégaux. Il est arrêté en et est condamné en à la réclusion à perpétuité pour sept chefs d'accusation, notamment pour blanchiment et trafic de stupéfiants.

Il est actuellement incarcéré à la prison fédérale de Tucson.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2006, il est diplômé (Bachelor of science) de l'université du Texas, puis en 2009, de l'université d'État de Pennsylvanie (Master of Science), où il se spécialise en cristallographie.

Il est connu pour avoir créé et opéré le site Silk road (en anglais « route de la soie ») à partir de 2011 jusqu'à son arrestation et la fermeture du site[1]. Il est connu sous le pseudonyme « Dread Pirate Roberts ». Ce site était conçu comme un marché libre où n'importe qui pouvait acheter n'importe quoi, dans un anonymat complet, pourvu de ne pas violenter qui que ce fût. Le site était hébergé sur le réseau Tor et la cryptomonnaie Bitcoin était utilisée pour les échanges financiers. Ainsi, tout le monde pouvait acheter des stupéfiants, des armes, des « services » de piratage de comptes Twitter ou Facebook et des faux papiers ; seuls les actes violents (assassinats et pédophilie) étaient interdits. Ce site a généré entre 2011 et 2013, 1,2 milliard de $ de chiffre d'affaires en un million de transactions et 80 millions de $ de revenu pour Ulbricht (approximativement 7 % des transactions)[2].

En 2011, un sénateur dénonce le site Silk Road comme source de crime organisé. Quatre agences fédérales, dont le FBI et la DEA, se mobilisent pour le découvrir. Arrêté en , Ross Ulbricht est inculpé en de blanchiment d'argent, de trafic de drogues et de piratage informatique.

Le , Ross Ulbricht est reconnu coupable de sept chefs d'accusation, dont d'avoir été un organisateur, un gestionnaire ou un superviseur de l'exploitation continue et avoir obtenu des revenus ou des ressources substantielles des infractions en matière de drogue ; sa formation universitaire de haut niveau est considérée comme une circonstance aggravante[3]. Les chefs d'accusation de tentative d'assassinat ne furent pas retenus contre lui.

Le , il est condamné à la réclusion à perpétuité[4], comptabilisant en détail deux réclusions à vie ainsi que d'autres durées d'emprisonnement plus ou moins longues.

Sa vision de l'économie a en partie été influencée par les écrits de Ludwig von Mises, un économiste du XXe siècle, proche des libertariens[5].

La poursuite et la condamnation d'Ulbricht marque la volonté du gouvernement américain de ne tolérer aucune criminalité organisée qui utiliserait le dark web.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Nate Raymond, « Accused Silk Road operator convicted on U.S. drug charges », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Sealed Complaint 13 MAG 2328: United States of America v. Ross William Ulbricht » [archive du ] [PDF], (consulté le ), p. 6
  3. « Le fondateur de Silk Road reconnu coupable de sept chefs d'accusation », sur Le Monde,
  4. « Le fondateur du site de vente de drogue Silk Road condamné à la réclusion à perpétuité », sur Le Monde,
  5. Julien Rebucci, « L'incroyable histoire de Ross Ulbricht, le fondateur de Silk Road condamné à la prison à vie », Les Inrocks, (consulté le )