Roi, Dame, Valet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Roi, dame, valet)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le film, voir Roi, Dame, Valet (film).
Roi, Dame, Valet
Auteur Vladimir Nabokov
Genre Roman
Version originale
Langue Russe, anglais
Titre russe : Король, дама, валет
anglais : King, Queen, Knave
Éditeur Слово
Lieu de parution Berlin
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de parution 1928,
1968, version anglaise[1]
Version française
Traducteur Georges Magnane
Éditeur Gallimard
Date de parution 1971
Lieu de parution Paris
Nombre de pages 232
Chronologie
Précédent Machenka La Défense Loujine Suivant

Roi, Dame, Valet (en russe : Король, дама, валет) est le second roman de l'écrivain Vladimir Nabokov, publié pour la première fois en 1928 par la maison d'éditions Slovo à Berlin.

Résumé[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule à Berlin, où Franz se rend pour commencer une nouvelle vie sous la protection de son oncle, Dreyer, et de sa femme, Martha, qu'il n'a encore jamais rencontrés. Il est immédiatement subjugué par la beauté, la grâce et le charme de Martha, et après quelques difficultés d'adaptation à la ville en devient l'amant. Lentement, Martha prend le contrôle du jeune homme et l'idée d'un meurtre perpétré sur son mari prend forme.

Citations[modifier | modifier le code]

  • « De tous mes romans, ce vigoureux gaillard est le plus désinvolte. », Vladimir Nabokov, à propos de Roi, dame, valet.
  • « Pour finir, la question du titre. J'ai retenu trois figures, toutes de cœur, tandis que j'écartais une paire de moindre importance. Les deux nouvelles cartes qui m'ont été distribuées pouvaient justifier la manœuvre, car j'ai toujours eu la main heureuse au poker. Discret, furtif, pointant à peine à travers la fumée piquante du tabac, le bord d'une carte se fraye un chemin sous mon pouce. As de cœur - qu'on appelle cœur de grenouille en Californie. Et les grelots du joker ! Il ne me reste plus qu'à espérer que mes bons vieux partenaires dont les jeux regorgent de quintes et de mains pleines penseront que je suis en train de bluffer. », Vladimir Nabokov, à propos de Roi, dame, valet.

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Édition en français[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roi, Dame, Valet, coll. Bibliothèque de la Pléiade, éditions Gallimard, 1999, (ISBN 2-07-011300-0), p. 1441-1442.