Rochers des Mourres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Rochers des Mourres
Image illustrative de l'article Rochers des Mourres
Localisation
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Commune Forcalquier
Coordonnées géographiques 43° 58′ 43″ N, 5° 46′ 37″ E

Les Rochers des Mourres sont une curiosité géologique située sur la commune de Forcalquier, dans les Alpes-de-Haute-Provence. L'origine de cette morphologie est à rechercher dans la sédimentation puis l'érosion d'un calcaire marneux et crayeux lacustre qui contenait une couche contenant des "masses" disjointes de calcaire dur et résistant. Ces champignons de pierre correspondent à des massifs d'herbiers aquatiques se développant à la surface de l'eau et construisant une sorte de squelette calcaire plus dur. L'ensemble forme ainsi des sortes de champignons à chapeaux indurés préservant des pédoncules plus tendres[1]. Ce dispositif n'est pas sans rappeler les classiques cheminées de fées[2].

Ces rochers aux formes évoquant un « champ de morilles géantes » ont donné naissance à de nombreuses légendes. Selon l'une d'elle, ils sont le lieu traditionnel de rassemblement des sorcières[3].

Formes[modifier | modifier le code]

Les Mourres forment un ensemble de rochers isolés les uns des autres et classés selon cinq types de formes différentes[4] : ondulations, monticules, meules de foin, cylindres, vasques. Les différentes formes des rochers proviennent des différents régimes de développement des « herbiers - parents », la nécrose de leur partie centrale provoquant une croissance périphérique et la formation d'une vasque, par exemple[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Schéma de la formation des Mourres de Forcalquier]
  2. François Michel, « Les étranges rochers des Mourres (Forcalquier, Alpes de Haute Provence) », sur [planet-terre.ens-lyon.fr], .
  3. Jean-Paul Clébert, Histoires et légendes de la Provence mystérieuse, Sand, , p. 257.
  4. Schématisation des cinq formes
  5. François Michel, « Les Rochers des Mourres », sur futura-sciences.com, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :