Rivière du Milieu (Mékinac)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rivière-du-Milieu.
Rivière du Milieu
Image illustrative de l'article Rivière du Milieu (Mékinac)
Caractéristiques
Longueur 37,9 km
Bassin ?
Bassin collecteur Rivière Saint-Maurice
Débit moyen ?
Régime Pluvial
Cours
Source Lac Dusseau
· Localisation Réserve faunique de Portneuf
· Altitude 345 m
· Coordonnées 47° 18′ 10″ N, 72° 28′ 51″ O
Embouchure Lac Mékinac (Rivière Mékinac)
· Localisation Trois-Rives
· Coordonnées 47° 05′ 20″ N, 72° 39′ 00″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche (à partir de la confluence) rivière aux Eaux-Mortes, décharge du lac Melba, décharge du lac Calvé.
· Rive droite (à partir de la confluence) Rivière Bessonne, ruisseau Prévost, ruisseau Read, rivière aux Brochets
Pays traversés (Drapeau du Canada Canada)
Province Drapeau : Québec Québec
Région Capitale-Nationale, Mauricie
MRC Portneuf, Mékinac
Principales localités Agglomération de La Tuque et Lac-Masketsi

Sources : Commission de toponymie du Québec - Banque des noms de lieux

La rivière du Milieu est un affluent du lac Mékinac, coule vers le sud-ouest dans le territoire de l'Agglomération de La Tuque et dans la MRC Mékinac, en Mauricie, au Québec, Canada.

Cette rivière est enjambée par le plus haut pont ferroviaire du Québec (altitude: 60 m.; longueur 121 m), désigné "Pont de la rivière du Milieu". Ce pont de fer comporte sept pylônes de métal et deux piliers en ciment a été construit par la société Transcontinental afin de relié Québec à Winnipeg. Cette voie ferroviaire est administrée depuis décembre 1919 par le Canadien National, une société de la couronne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La « rivière du milieu » coule entièrement en territoire forestier sur 37,9 km (sans tenir compte du parcours serpentin du dernier segment de la rivière, en aval du pont de chemin de fer). La majeure partie de son parcours est dans la Zec de la Bessonne (La Tuque), sauf la tête de la rivière qui est dans Portneuf et les derniers kilomètres qui tracent la limite nord-ouest du Zec Tawachiche, dans la municipalité de Trois-Rives où se situe l'embouchure.

Situé dans le canton de Pothier, dans Portneuf, le lac Dusseau constitue le lac de tête de la rivière du milieu. Le barrage (situé à la décharge, du côté ouest du lac) est à seulement 0,9 km de la limite de La Tuque. Les principaux lacs alimentant le lac Dusseau sont: Aram, des Épinettes, Ducont, Mereau et Tarbell.

À partir du barrage du lac Dusseau, la rivière du Milieu se dirige vers l'ouest sur 1,7 km (mesuré par l'eau) jusqu'à la limite de La Tuque, en traversant trois petits lacs dont le lac des Cenelles. Puis, dans la zec de la Bessonne, la rivière fait une incursion vers le nord-ouest sur 0,7 km, vers le nord-est sur 0,5 km, puis vers l'ouest sur 1,0 km, en traversant le lac au Grillon et le lac Sewell.

Puis la rivière bifurque vers le sud (en parallèle à la rivière Bessonne, située plus à l'ouest) sur 7,5 km en traversant le lac à l'Écureuil, le Petit lac au Castor et lac Mercier. Se dirigeant toujours vers le sud, la rivière parcourt 2,7 km en traversant le "lac à la truite" et le "lac à la Grande Truite". Dans le prochain segment de 7,4 km vers le sud, la rivière traverse les lacs: du Tamanoir, lac Tamias, lac du Lynx, lac Isidore, lac Saintes et le lac Isidore, toujours dans le canton de Pothier, dans La Tuque, soit jusqu'au pont de la route forestière.

De là, la rivière descend vers le sud sur 4,0 km jusqu'à la limite du canton de Pothier, en traversant le lac du Peton; puis 6,4 km vers le sud-ouest dans le canton de Carignan; puis 6,0 km (en ligne directe) dans le canton de Hackett, jusqu'à l'embouchure dans le lac Mékinac.

À partir du chemin de fer du Canadien National, cette rivière très serpentine traverse plusieurs zones de marais, sur une distance d'environ 5,8 km (en ligne directe) au fonds d'une vallée très évasée, jusqu'à son embouchure. Les cartes aériennes font paraitre des dizaines de petits lacs situés chaque côté de cette rivière. Un petit delta apparait à l'embouchure de la « rivière du milieu » qui se déverse dans la partie nord-est du Lac Mékinac.

Avec leur embarcation, les plaisanciers peuvent remonter en partie le parcours méandré de la rivière du Milieu. Le Gouvernement du Québec a reconnu un des rares sanctuaires de reproduction de la faune aquatique, couvrant un segment de la rivière; la pêche y est donc interdite toute l'année.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'économique de ce secteur est basée sur la foresterie, les activités du chemin de fer, ainsi que les activités récréo-touristiques, notamment la chasse, la pêche, les VTT et les autoneiges. Depuis le début du XXe siècle, ce secteur est desservi par la voie ferrée du Canadien National reliant Hervey-Jonction à La Tuque. Un très long pont de chemin de fer enjambe cette rivière. Un petit hameau existait autour de la gare de Rivière-du-Milieu.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme « Rivière du Milieu » (Mékinac) signifie que cette rivière qui est à mi-chemin sur le trajet ferroviaire entre Hervey-Jonction et La Tuque. Ce toponyme a été inscrit officiellement le 5 décembre 1968 au registre des noms de lieux de la Commission de toponymie du Québec[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]