Rivière Flamand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flamand.
Rivière Flamand
Image illustrative de l'article Rivière Flamand
Caractéristiques
Longueur 55 km
Bassin ?
Bassin collecteur Rivière Saint-Maurice
Débit moyen ?
Régime Nivo-pluvial
Cours
Source Lac Yvonne
· Localisation Canton de Laporte
· Altitude 451 m
· Coordonnées 47° 29′ 30″ N, 73° 36′ 51″ O
Confluence Rivière Saint-Maurice (réservoir Blanc)
· Localisation La Tuque
· Altitude 285 m
· Coordonnées 47° 42′ 27″ N, 73° 18′ 43″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche (à partir de la confluence) Ruisseau Andrew, décharge du lac Slim, décharge du Lac Spellman, décharge du Lac Pineault, rivière Flamand Ouest, ruisseau Smith, décharge du Lac Oscar, décharge du Lac Ida, décharge du lac Jazz.
· Rive droite (à partir de la confluence) Décharge du Lac Intersection, décharge du Lac Hock, ruisseau Quinn, décharge des lacs Ruth et Johnson.
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Mauricie
MRC La Tuque

La rivière Flamand est un affluent de la rive-ouest de la rivière Saint-Maurice, à la hauteur du réservoir Blanc. Elle coule dans le territoire de La Tuque, en Mauricie, au Québec, au Canada.

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière Flamand prend sa source à la rencontre des décharges du lac Vic et du lac Yvonne, au sud-est de la zec Frémont, dans le canton de Laporte. Le lac Frémont, situé dans la Zec Frémont, est formé tout en longueur par un renflement de la rivière Flamand. Dans ce secteur, la rivière Flamand draine un territoire hydrographique compris entre le basin versant de la rivière Manouane (au nord) et le bassin versant de la rivière Vermillon (au sud).

La rivière Flamand se dirige droit vers le nord, puis bifurque vers l'est pour un segment de son parcours, presqu'en parallèle à la Petite rivière Flamand qui est tout près du côté du nord. Puis, la rivière Flamand bifurque vers le sud-est jusqu'à son embouchure. Elle suit un parcours en serpentin sur environ 55 km jusqu'à la partie sud-ouest du lac Flamand (longueur: 10 km) lequel se déverse vers le nord-est dans un détroit qui constitue la continuité de la rivière Flamand, jusqu'à la rive sud-ouest du Réservoir Blanc. Ce dernier est formé artificiellement par la Centrale de Rapide-Blanc, érigée sur la rivière Saint-Maurice.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le rehaussement des eaux de la rivière Flamand entraina la disparition totale du village de Flamand, ainsi que la vallée au milieu de laquelle coulait cette rivière. Le nouveau plan d'eau est désigné "Réservoir Blanc".

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme "rivière Flamand" a été désigné en 1829. Ce toponyme se réfère au nom d'un chasseur canadien. Il vivait depuis une quarantaine d'années au sein de la communauté Attikameks. Ce chasseur "Flamand" a pratiqué intensément la chasse sur se territoire aujourd'hui inondé[1].

Le toponyme "rivière Flamand" a été inscrit officiellement le 5 décembre 1968 à la Banque des noms de lieux de la Commission de toponymie du Québec[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Commission de toponymie du Québec, citant le Bulletin de la Société de géographie de Québec, vol. 7, no 6, page 374.
  2. « Commission de toponymie du Québec – Banque des noms de lieux – Rivière Flamand »

Voir aussi[modifier | modifier le code]