Rhoumzou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rhoumzou
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Extrême-Nord
Département Mayo-Tsanaga
Démographie
Population 7 209 hab. (2005[1])
Géographie
Coordonnées 10° 41′ 31″ nord, 13° 35′ 52″ est
Altitude 1 020 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir sur la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Rhoumzou

Géolocalisation sur la carte : Extrême-Nord

Voir sur la carte administrative d'Extrême-Nord (Cameroun)
City locator 14.svg
Rhoumzou

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Rhoumzou

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Rhoumzou

Rhoumzou (ou Houmoumsi, Humumsi, Oumoumsi, Rhumsi, Rhumzu, Roumzou) est une localité du Cameroun située dans le département du Mayo-Tsanaga et la Région de l'Extrême-Nord, à la frontière avec le Nigeria, dans les monts Mandara, sur la route qui relie Mokolo à Bourrha[2]. Elle fait partie de la commune de Mogodé et du canton de Mogodé rural.

Population[modifier | modifier le code]

Jeunes initiés kapsiki à Rumsu (1995).

En 1966-1967, Rhoumzou comptait 1 640 habitants, pour la plupart des Kapsiki[2].

Lors du recensement de 2005, elle en comptait 7 209[1].

Infrastructures et activités[modifier | modifier le code]

La localité dispose d'un marché hebdomadaire régional le dimanche et d'un marché d'arachide, ainsi que deux écoles catholique, un lycée cycle complet créé depuis 2010, un CETIC, trois écoles publique d'application [2].

Elle est réputée pour l'activité des potières et des tisserands, signalée depuis l'époque coloniale, et sa mise en scène contribue à l'attractivité touristique de la destination[3].

Une fête du taureau, accompagnée de l'immolation rituelle d'un bœuf kapsiki, y est organisée[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Répertoire actualisé des villages du Cameroun. Troisième recensement général de la population et de l'habitat du Cameroun, Bureau central des recensements et des études de population, vol. 4, tome 7, 2005, p. 214 [1]
  2. a b et c Dictionnaire des villages du Margui-Wandala, ORSTOM, Yaoundé, juin 1972, p. 70
  3. Melchisedek Chétima, « Par ici l’authenticité ! Tourisme et mise en scène du patrimoine culturel dans les monts Mandara du Cameroun », in Téoros, vol. 30, no 1, 2011, p. 47, [lire en ligne]
  4. Christian Seignobos et Éric Thys, Des taurins et des hommes : Cameroun, Nigeria, ORSTOM Éditions, Paris, 1998, p. 31 (ISBN 2-7099-1419-0), [lire en ligne]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Mogodé, sur le site Communes et villes unies du Cameroun (CVUC)