Kapsiki (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kapsiki
Description de cette image, également commentée ci-après

Un vieil homme respecté du village de Mogode

Populations significatives par région
Autres

Les Kapsiki forment un groupe ethnique d'Afrique de l'Ouest établi principalement au Cameroun dans la Région de l’Extrême-Nord dans les monts Mandara. Quelques milliers d'entre eux vivent également de l'autre côté de la frontière au Nigeria[1]. Les Kapsiki sont considérés comme faisant partie des Kirdis[1], un ensemble de peuples désignés par leurs voisins comme « païens »[2] du fait de leur résistance à l'islamisation durant le djihad peul de Modibbo Adama (vers 1806).

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, on observe plusieurs variantes : Higi, Higis, Hiji, Kakhumu, Kamun, Kamwe, Kamwes, Kapsikis, Kapsuku, Mwecika, Psikye, Vacambe, Vacamwe[3].

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est le kapsiki (ou kamsiki, ptsake, psikye), une langue tchadique. Le nombre total de locuteurs a été estimé à 52 500, dont 40 500 au Cameroun (1982) et 12 000 au Nigeria (1992)[4].

Culture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) James Stuart Olson, « Kapsiki », dans The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group,‎ (ISBN 9780313279188), p. 273
  2. Jean-Paul Messina et Jaap Van Slageren, Histoire du christianisme au Cameroun : des origines à nos jours ; approche œcuménique, Paris, Yaoundé, Karthala, CLÉ,‎ (ISBN 2-8458-6687-9), p. 218
  3. « Kapsiki (peuple d'Afrique) » — notice RAMEAU, BnF
  4. (en) Fiche langue (code «kvj») dans la base de données linguistique Ethnologue.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mark W. DeLancey et Mark Dike DeLancey, Historical Dictionary of the Republic of Cameroon, Lanham (Maryland), The Scarecrow Press,‎ , 3e éd.
  • Christian Duriez, À la rencontre des Kapsiki du nord-Cameroun : regard d'un missionnaire d'après Vatican II (1961-1980), Paris, Karthala,‎ , 2e éd., 186 p. (ISBN 2-84586-249-0)
  • Christian Duriez, Zamane : tradition et modernité dans la montagne du Nord-Cameroun, Paris, L'Harmattan,‎ , 208 p. (ISBN 978-2-296-03444-0)
  • (nl)(en) Wouter Eildert et Albert van Beek, Bierbrouwers in de bergen : de Kapsiki en Higi van Noord-Kameroen en Noord-Oost Nigeria (Beer brewers in the Mandara mountains: the Kapsiki and Higi of North Cameroon and North-Eastern Nigeria: with a summary in English), Utrecht, Instituut voor culturele antropologie,‎ , 461 p.
  • André Michel Podlewski, Étude démographique de trois ethnies païennes du Nord-Cameroun : Matakam, Kapsiki, Goude, Yaoundé, Institut de recherches scientifiques du Cameroun,‎ , 70 p. — Numéro spécial de Recherches et études camerounaises, 1961, no 4
  • W. E. A. Van Beek, « Les Kapsiki  », Colloques internationaux du CNRS, no 551 « Contribution de la recherche ethnologique à l'histoire des civilisations du Cameroun »,‎ , p. 113-119 (lire en ligne [PDF])
  • (en) Walter E.A. van Beek, The Kapsiki of the Mandara Hills, Prospect Heights (Ill.), Waveland Press,‎ , 164 p. (ISBN 0-88133-284-4)
  • Walter Van Beek, « Les Kapsiki et leurs bovins  », dans Christian Seignobos (dir.), Des taurins et des hommes. Cameroun, Nigeria, Paris, ORSTOM,‎ (ISBN 2-7099-1419-0, lire en ligne [PDF]), p. 15-38
  • (en) Walter E.A. van Beek, The dancing dead : ritual and religion among the Kapsiki/Higi of north Cameroon and northeastern Nigeria, Oxford, New York, Oxford University Press,‎ , 345 p. (ISBN 978-0-19-985816-3)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :