Renzo Castagnini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Renzo Castagnini
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance (61 ans)
Lieu Reggello, Italie Drapeau : Italie
Taille 1,80 m (5 11)
Période pro. 19741991
Poste Défenseur, libéro & milieu défensif
Parcours professionnel1
Saisons Club 0M.0(B.)
1974-1976 Drapeau : Italie Figline 26 (0)
1976-1977 Drapeau : Italie Massese 21 (0)
1977-1978 Drapeau : Italie Tarente 15 (0)
1978-1979 Drapeau : Italie Lucchese 24 (1)
1979-1982 Drapeau : Italie Catane 83 (1)
1982-1983 Drapeau : Italie Tarente 34 (2)
1983 Drapeau : Italie Cavese 5 (0)
1983-1984 Drapeau : Italie Prato 25 (1)
1984-1987 Drapeau : Italie Barletta 95 (8)
1987-1990 Drapeau : Italie Cosenza 82 (3)
1990-1991 Drapeau : Italie Livourne 18 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Renzo Castagnini (né le à Reggello en Toscane) est un joueur devenu ensuite dirigeant de football italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière sous le maillot de Figline (en Serie D) et de Massese (Serie C).

En 1977, il est engagé par Tarente, avec qui il débute en Serie B, disputant 15 matchs lors de la saison 1977-1978[1], avant de retourner en Serie C1 sous les couleurs de Lucchese[2] et de Catane. Il reste en Sicile pendant trois saisons, réussissant une promotion en Serie B en 1979-1980[3], avant de retourner une saison à Tarente, où il joue en tant que titulaire en Serie C1[4].

En 1983, il rejoint les rangs de Cavese, avant de rejoindre à l'automne Prato, en C1. En 1984-1985, il rejoint Barletta, où il devient capitaine[5] et obtient sa seconde promotion en division supérieure en 1987.

Castagnini rejoint ensuite Cosenza pour trois ans avec à la clé une nouvelle promotion en 1987-1988[6], avant de terminer sa carrière de joueur en Serie C2 avec Livourne.

Au total, il joue durant sa carrière 124 matchs en Serie B pour 3 buts inscrits (un avec Catane et deux avec Cosenza).

Dirigeant[modifier | modifier le code]

Il travaille ensuite comme directeur sportif avec la Salernitana (promue en Serie B en 1994[7]), Catane[8], Cosenza[9], le Genoa[9], Vicence[10] et Plaisance[11] qu'il quitte à l'amiable en mai 2008[12].

De 2008 à mai 2010, il est également observateur des jeunes talents pour la Juventus[13],[14].

En juillet 2010, il retourne travailler avec Cosenza en tant que directeur général. À la suite de problèmes sociétaires, il démissionne, en même temps que l'entraîneur du club[15].

Le 18 mai 2011, il devient le nouveau directeur sportif de la Società Sportiva Barletta Calcio[16], avant de laisser le club le 18 décembre pour des raisons familiales[17].

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Taranto Calcio 1977-1978 xoomer.virgilio.it
  2. Almanacco Illustrato del Calcio 1979, éditions Panini, page 296
  3. (it) Stagione 1979-1980 clubcalciocatania.it
  4. (it) Taranto Calcio 1982-1983 xoomer.virgilio.it
  5. (it) La Storia: 1985-1987 ssbarletta.com
  6. (it) Stagione 1987-1988 nuovacosenza.com
  7. (it) L'inattesa promozione in B del 1994 salernoinprima.it
  8. (it) Stagione 1996-1997 clubcalciocatania.it
  9. a et b (it) Rifiutata la proposta del Brescia: scambio con Bodart La Repubblica, 9 juin 2000
  10. (it) I nuovi sborsano 63 miliardi La Repubblica, 9 novembre 2001
  11. (it) ESCLUSIVA TMW - Piacenza, il ds Castagnini: "Quando hai giocatori come Coppola, Nocerino e Cacìa devi fare di tutto per trattenerli" tuttomercatoweb.com
  12. (it) Piacenza, Bini-Riccardi il dopo Castagnini tuttomercatoweb.com
  13. (it) Renzo Castagnini nuovo responsabile Osservatori della Juventus Diariodelweb.it
  14. (it) Via alla rivoluzione Juve: Secco e Castagnini è addio Tuttosport.com
  15. (it) Cosenza, Somma si dimette dopo il pari con la Cavese resport.it
  16. (it) Castagnini nuovo ds del Barletta ssbarletta.com
  17. (it) Castagnini e il Barletta si separano ssbarletta.com