Recalescence du fer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la thermodynamique
Cet article est une ébauche concernant la thermodynamique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le fer solide subit une transition de phase, appelée recalescence, lorsqu'il est chauffé au-dessus de 906°C. Sa structure cristalline change, passant de la structure γ (cubique à faces centrées de compacité 74 %) à la structure α (cubique centré de compacité 68 %), ce qui entraîne une variation de sa masse volumique.

Mise en évidence[modifier | modifier le code]

La recalescence du fer peut être observée[1] en branchant une alimentation électrique continue délivrant 10 à 20 ampères sur une corde à piano tendue. L'échauffement produit permet de dépasser la température de changement de structure. On observe que la corde de piano s'allonge légèrement à cause de la dilatation du métal. Lorsque l'alimentation est coupée, la corde se refroidit et se retend. Pendant un court instant, on la voit se détendre à nouveau, ce qui correspond au changement de structure cristalline.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Romain Barbe, Jean-François Le Maréchal et al., La chimie expérimentale. 2, Chimie organique et minérale. CAPES et agrégation de sciences physiques, Paris, Dunod, coll. « Sciences sup », , 294 p. (ISBN 978-2-100-51377-2, OCLC 493883554, notice BnF no FRBNF41139210), p. 242