Reşat Nuri Güntekin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant un dramaturge image illustrant la Turquie
Cet article est une ébauche concernant un écrivain, un dramaturge et la Turquie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Reşat Nuri Güntekin
Reşat Nuri Güntekin.jpg

Reşat Nuri Güntekin en 1934.

Fonction
Député à la Grande Assemblée nationale de Turquie (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Reşat Nuri Güntekin imzası.png

signature

Reşat Nuri Güntekin, né le 25 novembre 1889 à Istanbul et décédé le 13 décembre 1956 à Londres, est un romancier et dramaturge turc. Son œuvre la plus célèbre est le roman Çalıkuşu paru en 1922. Ses autres romans les plus notoires sont Yeşil Gece (Lumière verte) et Yaprak Dökümü (La chute des feuilles).

Écrivain de renommée internationale, aucun de ses romans n'est traduit en français[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Roçild Bey (1919)
  • Eski Ahbap (1919)
  • Sönmüş Yıldızlar (1923)
  • Tanrı Misafiri (1927)
  • Leyla ile Mecnun (1928)
  • Olağan İşler (1930)
  • Aşk Mektupları

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

  • Hançer (1920)
  • Eski Rüya (1922)
  • Ümidin Güneşi (1924)
  • Gazeteci Düşmanı, Şemsiye Hırsızı, İhtiyar Serseri (1925)
  • Taş Parçası (1926)
  • Yeşil gece (1928)
  • İstiklâl (1933)
  • Hülleci (1933)
  • Yaprak Dökümü (1971)
  • Eski Şarkı(1971)
  • Balıkesir Muhasebecisi (1953)
  • Tanrıdağı Ziyafeti (1971)
  • Bir Köy Öğretmeni
  • Çalıkuşu
  • Kavak Yelleri

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Timour Muhidine, « La littérature turque en français : un mariage de raison  », Bureau international de l'édition française, Mars 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]